Palikao, Charles Cousin de Montauban comte de (1796-1878)

De Une correspondance familiale

Dans leurs échanges pendant la guerre de 1870 Charles Mertzdorff et son épouse Eugénie Desnoyers citent les noms de certains acteurs du conflit, militaires et hommes politiques : Bazaine, Canrobert, Changarnier, Chevreau, Palikao, Douai, Frossard, Mac Mahon, Napoléon III, très critiqué, Ollivier, Trochu, etc.

Charles Guillaume Marie Apollinaire Antoine Cousin de Montauban prend part à la conquête de l’Algérie (1830-1853), puis à l’expédition de Chine (sa Correspondance confidentielle pendant l'expédition de Chine est publiée en 1883). Charles Cousin de Montauban, après sa victoire à Palikao en Chine (1860) est fait comte de Palikao. Pendant la guerre de 1870, l’impératrice régente le charge le de la constitution d’un nouveau cabinet (9 août 1870), dans lequel il s’attribue le ministère de la guerre. Ses déclarations semblent appréciées par Charles Mertzdorff et son épouse Eugénie Desnoyers (son Communiqué du Ministre de la Guerre, le Comte de Palikao, annonçant la continuation du mouvement de l'armée et l'arrivée de l'Empereur à Châlons, daté du 16 août 1870, 11 h. du soir, est publié). Pendant les quelques semaines de ce cabinet, fin août 1870, Palikao pousse Mac Mahon à rejoindre Bazaine assiégé dans Metz, laissant Paris sans défense. La défaite de Sedan et la capitulation de Napoléon III entraînent la chute du Second Empire, et la proclamation de la République le 4 septembre 1870.



Pour citer cette page

« Palikao, Charles Cousin de Montauban comte de (1796-1878) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Palikao,_Charles_Cousin_de_Montauban_comte_de_(1796-1878)&oldid=42165 (accédée le 1 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.