Mercredi 7 octobre 1818

De Une correspondance familiale

Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à ses parents François Jean Charles Duméril et Rosalie Duval (Amiens)


Original de la lettre 1818-10-07-page1.jpg Original de la lettre 1818-10-07-page2.jpg


n° 246

UNIVERSITÉ IMPÉRIALE  

ACADÉMIE DE PARIS  

FACULTÉ DE MÉDECINE  

Le Doyen de la Faculté de Médecine de Paris  

Paris le 7 8bre 1818[1]  

Mes chers parents

j’ai été extrêmement contrarié, comme vous devez le pensez, en apprenant que ma lettre n’avait pas été reçue par le Préfet[2]. cela tient à une mauvaise mesure de la poste. l’ayant adressé un paquet assez volumineux sous le couvert du Ministre[3] on l’aura pris pour une pétition et peut-être l’aura-t-on mise au rebut. je viens d’écrire de nouveau au Préfet et directement. je lui ai adressé la minute de ma première lettre. j’ai remis la convocation[4] au dix-neuf de ce mois. j’arriverai le dimanche 18. je viens d’écrire à M. Kuster à Hesdin pour lui dire que peut-être mon Parent et ma sœur[5] n’iraient peut-être pas prendre Constant[6] au jour indiqué que si cela n’était pas, je le priais en revenant à Paris, de me le ramener à amiens, où je serai du 19 au 24, que Duval[7] ne dérange pas ses projets si il vient ; mais dans le cas contraire qu’il ait la bonté d’écrire soit à Constant soit à monsieur Kuster chez M. Grivel[8] à auchy-les-moines par Hesdin. vous voyez à la manière dont je vous griffonne ces lignes combien je suis pressé. Excusez-moi auprès de lui et vous-même. je vous embrasse tendrement

C. Duméril


Notes

  1. L’en-tête est imprimé ; la date est complétée à la main.
  2. Louis Alexandre d’Allonville (1774-1852), préfet de la Somme depuis le 1er octobre 1817.
  3. Joseph Joachim Hostien Lainé, ministre de l’Intérieur depuis le 7 mai 1816.
  4. Convocation au concours des officiers de santé.
  5. Reine Duméril.
  6. Louis Daniel Constant, fils d’AMC Duméril.
  7. Augustin Duval, cousin d’AMC Duméril.
  8. Jules Isaac Grivel, un temps associé de Jean Baptiste Say.

Notice bibliographique

D’après l’original (il existe également une copie dans le livre des Lettres de Monsieur Constant Duméril, 3ème volume, p. 169-170)

Annexe

A monsieur

Monsieur Duméril père, ancien Magistrat

petite rue St Rémy n° 4, à Amiens.

Pour citer cette page

« Mercredi 7 octobre 1818. Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à ses parents François Jean Charles Duméril et Rosalie Duval (Amiens) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_7_octobre_1818&oldid=56895 (accédée le 3 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.