Mercredi 28 mai 1873

De Une correspondance familiale


Lettre de Charles Mertzdorff (Senones) à ses filles Marie et Emilie Mertzdorff (Paris)


original de la lettre 1873-05-28.jpg


Senones le 28 Mai 73

Mes chers Enfants

Je n'ai le temps que de vous dire un bon petit bonjour, que j'ai fait bon voyage. Léon[1] m'accompagnant le voyage le temps se passe plus facilement. Nous nous sommes arrêté plusieurs heures à St Dié où nous n'avons pas fait ce que nous voulions & hier matin Léon restant à St Dié, moi je suis venu ici avec un Monsieur, une promenade en voiture très agréable

J'ai eu le plaisir de Déjeuner avec Madame Seillière[2] & dîner chez Mme Vincent[3]. Le petit Seillière[4] grandit c'est une grosse boule qui est assez gentil & aime dire beaucoup de bons mots.

Nous quittons Senones dans un instant pour passer encore quelques heures à Moyenmoutier que nous pensons quitter à midi pour nous en retourner à la maison où nous serons ce soir à 10 h.

J'ai bien reçu votre lettre adressée à Senones & sais par une dépêche que de Vieux-thann que j'y trouverai une lettre de vous.

Embrassez tante, Oncle[5] & pour vous deux mes affectueux baisers

Charles M


Notes

  1. Léon Duméril.
  2. Nathalie de Laborde, épouse de Frédéric Seillière.
  3. L’épouse de Charles Vincent.
  4. Léon Seillière.
  5. Aglaé Desnoyers et son époux Alphonse Milne-Edwards.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 28 mai 1873. Lettre de Charles Mertzdorff (Senones) à ses filles Marie et Emilie Mertzdorff (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_28_mai_1873&oldid=41336 (accédée le 6 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.