Mercredi 26 février 1873 (B)

De Une correspondance familiale


Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


Quelques mots seulement[1] cher petit père pour te dire que nous allons tous parfaitement bien et que mon rhume est complètement passé.

Nous sommes en grande affaire comme tous les matins de cours[2].
Nous avons été à la messe de [8]h 1/2 à Saint Etienne du Mont en voiture car il fait un temps comme je n'en ai encore jamais vu. Je viens de recevoir une longue lettre de tante Zaepffel[3]. Hier nous avons fait avec oncle[4] une longue, longue course (deux lieues et demie) nous avons trotté pendant 2h 1/2. Nous étions sortis pensant voir quelques masques et tout le monde l'avait fait comme nous. Aussi les boulevards étaient-ils chargés de monde. Nous avons vu de tout : embarras de voitures, bousculades, voitures versées, gens presque écrasés && enfin juste l'application de la satire de Boileau[5] nous avons tout vu excepté les masques qui quoiqu'il n'y en eût pas causaient tout cet encombre.

Je me réjouis beaucoup pour cette après-midi je t'en écrirai demain tout le détail aujourd'hui je ne te dis rien car j'ai la tête à l'envers et il faut que je m'habille apprenne de l'analyse récite mon Pautex et que tante m'en dicte. En ce moment-ci elle est avec ces messieurs qui déjeunent.

Adieu cher petit père, nous t'embrassons toutes les deux[6] comme nous t'aimons ainsi que bon-papa et bonne-maman et oncle Léon[7].
ta petite fille qui espère gagner beaucoup de cachets roses
Marie Mertzdorff

Quoique Émilie n'ait pas de catéchisme à cause du Mercredi des Cendres nous déjeunons chez bonne-maman[8]. Hier elle allait un peu mieux mais nous ne l'avons pas vue.
Bien des choses de Cécile[9] à tout le monde. Bien des amitiés à oncle et tante Georges[10].
Ne m'oublie pas auprès de Thérèse et Nanette[11].


Notes

  1. Lettre sur papier deuil.
  2. Marie et sa sœur Émilie Mertzdorff suivent le cours des dames Boblet.
  3. Émilie Mertzdorff, épouse d’Edgar Zaepffel.
  4. Alphonse Milne-Edwards.
  5. Nicolas Boileau (1636-1711), Les Satires, VI, « Les embarras de Paris ».
  6. Marie et sa sœur Émilie Mertzdorff.
  7. Louis Daniel Constant Duméril, son épouse Félicité Duméril et leur fils Léon Duméril.
  8. Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers.
  9. Cécile Besançon, bonne des demoiselles Mertzdorff.
  10. Georges Heuchel et son épouse Elisabeth Schirmer.
  11. Thérèse Neeff et Annette, domestiques chez les Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 26 février 1873 (B). Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_26_f%C3%A9vrier_1873_(B)&oldid=57000 (accédée le 9 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.