Mercredi 16 février 1881 (B)

De Une correspondance familiale

Lettre de Marie Mertzdorff (épouse de Marcel de Fréville) (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)

original de la lettre 1881-02-16B pages 1-4.jpg original de la lettre 1881-02-16B pages 2-3.jpg


Paris 16 Février 1880.

Mon cher Papa,

C’est aujourd’hui que nous dînons au Jardin et que je vois tout mon monde réuni, malheureusement tu ne seras pas au milieu de nous et je veux tant bien que mal me dédommager en ce moment. Après t’avoir bien embrassé je vais de suite te parler affaires : Marcel[1] a été dès Lundi matin au ministère pour s’occuper de Mme Bobé[2] et après avoir fait diverses recherches il a constaté que la demande avait passé à la commission le 19 Novembre dernier et qu’elle avait été rejetée. On pourrait donc encore attendre longtemps. Quelle bêtise ces pauvres femmes ont faite de ne pas vouloir remettre leurs pièces à toi et par conséquent à Marcel au lieu de les faire passer comme elles l’ont voulu par je ne sais quel petit employé ! Marcel aurait pu écrire un mot à M. G. Boucher[3] qui a toujours été très bienveillant pour lui, et surtout recommander la demande aux rapporteurs qui sont des auditeurs de la Cour et du Conseil d’État qu’il connaît parfaitement. Tout est fini maintenant et les chances de salut sont perdues. Marcel cependant est tout disposé à refaire des démarches et à tâcher qu’on revienne sur la décision et qu’on examine de nouveau les pièces ; mais il me semble que tout cela sera de la peine perdue, ces Messieurs sont assez accablés de solliciteurs pour n’avoir pas envie d’en ressusciter du passé, ce qui est fait est fait, et je suis convaincue que Marcel va se donner bien du mal pour n’arriver à rien ; quel est ton avis ? Faut-il se remuer encore ?

J’ai fait hier une longue visite à tante[4] et surtout à Émilie[5] car je suis restée avec cette dernière pendant que pauvre tante recevait ses visites. J’ai trouvé ma petite sœur avec une mine superbe, rayonnante de santé et de gaieté, tout entourée des fleurs et des petits souvenirs offerts à ses 20 ans. Elle s’était beaucoup amusée la veille au soir à voir des jongleurs chez Mme Mangon[6] et s’apprêtait à aller hier voir Michel Strogoff[7], toujours en l’honneur du 14 Février. Demain elle a encore une soirée et enfin la semaine prochaine un grand bal chez Mme Gaudry[8]. Tante heureusement ne va pas trop mal et nous persuade que toutes ces sorties du soir ne la fatiguent pas trop, elle est si contente de faire plaisir à Émilie ! puis ensuite ce sera à mon tour de l’absorber et de la fatiguer d’une autre manière. Sais-tu Père chéri qu’il va arriver bientôt ce petit enfant tant désiré[9] ! Dans 15 jours nous l’attendrons d’un jour à l’autre et 15 jours sont bien vite passés. Marcel voudrait que la sœur vienne coucher à partir du 1er ou du 2 Mars afin de pouvoir continuer à dormir tranquille. En attendant je me porte à merveille ; je suis pleine de force et j’ai une mine superbe. Je profite de cette parfaite santé pour ranger ma maison et tout préparer pour l’arrivée de bébé. Maintenant que le moment approche je ne parle plus ni de garçon ni de fille j’attends de savoir ce que le bon Dieu m’enverra.

Adieu, mon cher petit Papa, je t’embrasse de tout mon cœur comme je t’aime. Décidément tu ne veux pas venir un peu d’avance ?
ta fille
Marie


Notes

  1. Marcel de Fréville, époux de Marie Mertzdorff.
  2. Marguerite Madeleine Wiss, veuve de Louis Bobé.
  3. Charles Gilbert-Boucher.
  4. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.
  5. Emilie Mertzdorff, sœur de Marie.
  6. Noëlie Dumas, épouse d’Hervé Mangon.
  7. Michel Strogoff, roman de Jules Verne paru en 1876, qu’il monte en 1880 avec le dramaturge Adolphe d'Ennery pour la scène.
  8. Isabelle Hittorff, épouse d’Albert Gaudry.
  9. Jeanne de Fréville naîtra le 19 mars 1881.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 16 février 1881 (B). Lettre de Marie Mertzdorff (épouse de Marcel de Fréville) (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_16_f%C3%A9vrier_1881_(B)&oldid=34953 (accédée le 19 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.