Mercredi 15 juillet 1914

De Une correspondance familiale



Carte-lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris), à son fils Louis Froissart (Brunehautpré)


Fs1914-07-15 recto Emilie.jpg Fs1914-07-15 adresse Emilie.jpg


15 Juillet

Divin Popo où êtes-vous ? Est-ce sous les grands hêtres de Brunehautpré que vous promenez votre blonde tête lourde de pensées ou faut-il vous chercher errant près des flots de la Scarpe, ou bien encore sous le toit hospitalier des chers hazebrouckois[1] ? Oh ! dites-le moi, où êtes-vous ?

A tout hasard je vous signale que l’on vous verrait avec plaisir sur le rivage du Touquet ; à l’hôtel des Anglais dans la forêt viennent d’arriver d’aimables hôtes[2] que vous pourrez même attirer à Brunehautpré si bon leur semble. Je ne sais pour combien de temps y est Guy.

Lundi réunion des fermiers, des experts. Nous comptons sur le jeune maître de maison de Brunehautpré pour les recevoir à midi. J’écrirai d’ailleurs à Louise[3] à ce sujet.

J’embrasse mon cher  philosophe.

Émilie

Notes

  1. Lucie Froissart et son époux Henri Degroote vivent à Hazebrouck.
  2. Guy de Place, son épouse Hélène Duméril et leurs enfants Anne Marie, Henri et Jeanne de Place.
  3. Louise Bruche, épouse de Georges Bénard.

Adresse

 Brunehautpré
Campagne-lès-Hesdin
Pas-de-Calais
Ne pas faire suivre

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Mercredi 15 juillet 1914. Carte-lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris), à son fils Louis Froissart (Brunehautpré) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_15_juillet_1914&oldid=56387 (accédée le 13 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.