Mardi 12 juillet 1887 (G)

De Une correspondance familiale

Lettre d'Alix Paris d’Illins, épouse d'Alfred Des Cloizeaux (Paris) à son amie Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (Paris)


Fs1887-07-12G pages1-4-mort Aglaé-Des Clozeaux.jpg Fs1887-07-12G pages2-3-mort Aglaé-Des Clozeaux.jpg


Nous sommes consternés, ma chère enfant, du triste billet que nous venons de recevoir[1] et nous regrettons avec vous et pour vous cette charmante Madame Milne Edwards, si bien faite pour être aimée. Votre pauvre oncle[2] nous inspire une profonde compassion, et je vous plains aussi de tout mon cœur ainsi qu’Émilie[3]. C’était une vraie mère pour vous et votre sœur ; et combien cette perte suit de près celle de votre excellent père[4] ! Que le bon Dieu soit près de vous et vous aide à porter cette nouvelle croix. Je le prie surtout pour vous, car il me semble que votre bien-aimée tante est déjà en possession des joies célestes ; sa vie toute de dévouement et de charité a dû lui ouvrir le ciel.

Marie[5] est à Villers[6], c’est vous dire pourquoi vous ne la verrez pas demain à Saint-Médard ; je sais à l’avance qu’elle en éprouvera un vrai chagrin ; elle aimait tant votre chère tante ! Son absence augmente les regrets que nous éprouvons, M. Des Cloizeaux[7] et moi, de ne pouvoir assister à la triste cérémonie ; mon mari relève d’une bronchite aiguë qui l’a tenu cinq semaines dans son lit ; il est en convalescence et ne pourrait sans imprudence s’exposer par cette grande chaleur à une cérémonie toujours un peu fatigante.

Exprimez tous nos regrets à Émilie et partagez avec elle, ma chère Marie, l’expression de ma bien vive et affectueuse sympathie. Ne nous oubliez pas près de Monsieur de Fréville[8].

Paris Des Cloizeaux

Paris 12 Juillet 1887


Notes

  1. Billet annonçant la mort d'Aglaé Desnoyers, épouse d'Alphonse Milne-Edwards.
  2. Alphonse Milne-Edwards.
  3. Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart, élevée avec sa sœur Marie par les Milne-Edwards.
  4. Charles Mertzdorff (décédé en 1883).
  5. Marie Des Cloizeaux, compagne de cours des demoiselles Mertzdorff.
  6. Villers-sur-Mer (Calvados).
  7. Alfred Des Cloizeaux.
  8. Marcel de Fréville.

Notice bibliographique

D’après l’original.

Pour citer cette page

« Mardi 12 juillet 1887 (G). Lettre d'Alix Paris d’Illins, épouse d'Alfred Des Cloizeaux (Paris) à son amie Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_12_juillet_1887_(G)&oldid=53230 (accédée le 7 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.