Mercredi 13 juillet 1887 (A)

De Une correspondance familiale

Lettre de Marie Des Cloizeaux (Villers-sur-Mer, Calvados) à son amie Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (Paris)


Fs1887-07-13A pages1-4-mort Aglaé-Marie Des Clozeaux.jpg Fs1887-07-13A pages2-3-mort Aglaé-Marie Des Clozeaux.jpg


Villers 13 Juillet 87

Ma chère Marie,

Comment te dire ce que je ressens pour toi ? Je crois que les phrases sont inutiles, car tu sais assez combien j’aimais ta tante[1] pour comprendre que j’unis mes regrets aux tiens.

Tous ceux qui l’approchaient savaient l’apprécier, et ma grand’ mère[2] qui l’avait bien peu vue me disait encore tantôt combien elle l’avait trouvée charmante.

Je suis sûre qu’elle aimait tes enfants[3] comme si elle avait été leur vraie grand-mère, et quoi de plus naturel puisqu’elle t’avait adoptée pour sa fille !

Nous avions su sa maladie par notre médecin et mes parents[4] avaient envoyé au Jardin pour avoir des nouvelles ; la femme de chambre n’ayant pas dit grand’chose à notre domestique, papa m’avait conseillé d’écrire un mot à Émilie[5] : elle a dû le recevoir quand tout était fini, et j’en suis désolée, car cela lui aura été pénible.

Adieu, ma bonne Marie, tu devines si je pense à toi et à tous ceux que cette perte afflige cruellement. Je n’oublierai jamais combien ta tante a été bonne pour moi, et si j’avais pu pressentir le malheur qui vous frappe, j’aurais fait l’impossible pour retourner la voir. Puisse Dieu me faire la grâce de la retrouver là-haut, je n’ai pour cela qu’à imiter ses exemples et son amour pour les pauvres.

Je t’embrasse de tout cœur et te charge de mes souvenirs pour ton mari[6] qui, je n’en doute pas, partage ton chagrin.

Tout à toi

Marie


Notes

  1. Aglaé Desnoyers, épouse d'Alphonse Milne-Edwards vient de mourir.
  2. Anne Sophie Béatrice Michel de Roissy, veuve de Raoul Paris d’Illins.
  3. Jeanne, Robert, Charles et Marie Thérèse de Fréville.
  4. Alfred Des Cloizeaux et son épouse Alix Paris d’Illins.
  5. Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart et sœur de Marie Mertzdorff-de Fréville.
  6. Marcel de Fréville.

Notice bibliographique

D’après l’original.

Pour citer cette page

« Mercredi 13 juillet 1887 (A). Lettre de Marie Des Cloizeaux (Villers-sur-Mer, Calvados) à son amie Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_13_juillet_1887_(A)&oldid=53448 (accédée le 13 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.