Mardi 10 décembre 1918 (A)

De Une correspondance familiale

Lettre de Guy de Place (mobilisé à Nancy) à Jacques Meng (Fellering – ou Vieux-Thann ?)

original de la lettre 1918-12-10 A page 1.jpg original de la lettre 1918-12-10 A page 2.jpg


Reçu le 14.12.1918
Répondu le 16 Dezember 1918

10 décembre

Mon cher Monsieur Meng,

J’ai bien reçu votre lettre du 3 décembre ; j’ai été très intéressé du rapport de M. ZWingelstein au sujet de Morschwiller ; le rapport de Tenthorey sera une pièce utile. Une autre pièce qu’il faudrait tâcher de se procurer, (mais sans doute il ne reste plus rien à Cernay) c’est la pièce constatant la réquisition de nos chevaux. J’ai d’ailleurs l’intention d’attaquer les prix fixés, Martin ayant fait son expertise en dépit du sens commun.

Demandez à Sarrazin son décompte. Pour le moment inutile de soulever la question obligations ville de New-York. C’est un compte que je règlerai avec lui en temps voulu. Il faudrait que M. Meyer trouve des maçons. C’est urgent. Vous avez bien fait de traiter avec Muller pour les cuves.

Quant à Lieberguth, tout à fait inutile d’insister pour qu’il nous revienne. Nous n’avons aucune raison de nous mettre à genoux devant lui. Ce n’est pas un homme très actif et il n’y a qu’à l’envoyer au diable.

Cordialement à vous.

GP


Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mardi 10 décembre 1918 (A). Lettre de Guy de Place (mobilisé à Nancy) à Jacques Meng (Fellering – ou Vieux-Thann ?) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_10_d%C3%A9cembre_1918_(A)&oldid=40647 (accédée le 22 mai 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.