Lundi 11 juillet 1887 (A1)

De Une correspondance familiale

Lettre de Sophie Villermé, veuve d'Ernest de Fréville (Launay près de Nogent-le-Rotrou) à son fils Marcel de Fréville (Paris)


Fs1887-07-11A1 S de Fréville pour Marcel.jpg


11 Juillet 87

9 heures

Que je comprends ta douleur, mon cher enfant ! Tu aimais tant Madame Edwards[1] ! et tout se réunissait pour te la faire aimer ; en plus de la sympathie qu’elle inspirait et de son aimable et vive affection pour toi, elle avait contribué à rendre notre chère Marie[2] ce qu’elle est : Sa mort est un grand chagrin pour moi, devant vous je n’ose en parler, mais cependant, en dehors de mon cercle le plus intime, il me semble qu’aucune mort ne pourrait me causer autant de peine.

Vos enfants[3] vont bien, très bien. J’ai fait venir les deux grands dans ma chambre pour leur parler de ta lettre. Maintenant, mon cher Marcel, écris-moi, si, comme je le suppose votre pauvre oncle[4] va venir ici avec vous. Je me figure que la messe aura lieu demain Mardi et qu’il viendra Mercredi avec vous. Dans ce cas fais-moi savoir à temps l’heure afin que je parte avant. [Votre] pauvre oncle a [besoin] de pleurer au milieu de vous et de vous seuls. Si je me trompe sur ses projets, il va sans dire que je désire rester deux ou trois jours avec vous, dans le cas où on n’aurait pas besoin de [vous].

Adieu, je voudrais que ma lettre arrive ce soir rue Cuvier[5], [ne sachant] si vous [coucherez] rue Cassette.

Bien tendrement à toi.

S. de Fréville

Ce matin, il est parti une lettre de moi pour toi [rue Monsieur].


Notes

  1. Aglaé Desnoyers, épouse d'Alphonse Milne-Edwards, vient de mourir.
  2. Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville, élevée par sa tante.
  3. Jeanne, Robert, Charles et Marie Thérèse de Fréville.
  4. Alphonse Milne-Edwards.
  5. Au Jardin des plantes.


Notice bibliographique

D’après l’original.

Pour citer cette page

« Lundi 11 juillet 1887 (A1). Lettre de Sophie Villermé, veuve d'Ernest de Fréville (Launay près de Nogent-le-Rotrou) à son fils Marcel de Fréville (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_11_juillet_1887_(A1)&oldid=40219 (accédée le 3 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.