Jeudi 6 octobre 1814 (B)

De Une correspondance familiale


Lettre d’André Marie Constant Duméril (Melun) à son ami Pierre Bretonneau (Tours)


Melun, le 6 octobre 1814.

Mon cher ami, vous savez sans doute que je vais tout exprès à Tours, cette année, pour vous y voir. J’y ai convoqué le jury que je devais réunir à Châteauroux ou à Blois. J’ai écrit à M. de Kergariou une lettre ostensible en votre faveur. J’aurais bien désiré que M. Chaptal eût été à Paris pour vous recommander à M. Barbier-Neuville, chef de division à l’intérieur, duquel l’affaire dépend. Je présume que vous n’aurez pas négligé cette voie ; je lui ai fait donner une forte recommandation par M. leroux, notre doyen, qui m’a appris que le fils d’un médecin de Tours était venu déjà lui demander une lettre qu’il n’avait pas cru devoir lui refuser. Il n’a pas su se rappeler son nom ; mais, entre autres particularités, il m’a dit que, dans la conversation, il avait demandé au pétitionnaire s’il était présenté par M. le préfet, et que le jeune médecin avait répondu que non, heureusement, parce que le préfet était mal vu dans les bureaux, et que ce serait un moyen d’échouer que de venir avec de telles recommandations.

J’ignore où en est votre affaire : je présume que vous êtes provisoirement à l’hôpital ; mais cependant, par précaution, j’adresse cette lettre chez M. le préfet. Hippolyte Cloquet vient avec moi à Tours ; nous y serons le 20 du présent au soir.

Votre ami bien dévoué.


Notice bibliographique

D’après Triaire, Paul, Bretonneau et ses correspondants, Paris, Félix Alcan, 1892, volume I, p. 221-222. Cet ouvrage est numérisé par la Bibliothèque inter-universitaire de médecine (Paris)

Pour citer cette page

« Jeudi 6 octobre 1814 (B). Lettre d’André Marie Constant Duméril (Melun) à son ami Pierre Bretonneau (Tours) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_6_octobre_1814_(B)&oldid=42740 (accédée le 20 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.