Jeudi 14 janvier 1915

De Une correspondance familiale

Carte postale d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Campagne-lès-Hesdin) à son fils Louis Froissart (hôpital d'Angoulême)

original de la carte postale 1915-01-14.jpg original de la carte postale 1915-01-14 (adresse).jpg


14 Janvier[1]

Mon cher Louis,

Nous venons d'avoir de tes nouvelles par Corpet[2],... heureusement. Il t'a trouvé encore bien fatigué et peu en état de défendre la patrie ! J'espère que grâce aux provisions que Lucie[3] t'a envoyées tu vas reprendre des forces. As-tu tout ce qu'il te faut comme couvertures ? Ton père[4] attend la réponse au questionnaire qu'il t'a posé.

Nous t'embrassons

Emy


Notes

  1. Message écrit sur une « Carte-Postale en franchise », portant la mention : « Pour être transmise immédiatement, cette carte ne doit contenir que des nouvelles personnelles ».
  2. Jean Corpet.
  3. Lucie Froissart, épouse de Henri Degroote.
  4. Damas Froissart.

Notice bibliographique

D’après l’original

Annexe

Louis Froissart

Canonnier au 41e d'Artillerie 70e [Brigade]

[  ]

Camp de la Braconne par Ruelle5 [ ]

Hôpital d'Angoulême

Charente

Pour citer cette page

« Jeudi 14 janvier 1915. Carte postale d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Campagne-lès-Hesdin) à son fils Louis Froissart (hôpital d'Angoulême) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_14_janvier_1915&oldid=55410 (accédée le 19 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.