Vendredi 15 janvier 1915

De Une correspondance familiale

Télégramme de Damas Froissart (Campagne-lès-Hesdin) à son fils Louis Froissart (hôpital d'Angoulême)

original du télégramme 1915-01-15.jpg


CAMPAGNE-LES-HESDIN  192 49  15  11H45[1]

RECEVONS ENSEMBLE TELEGRAMME ANGOULEME & LETTRE DU 12

COMPATISSONS PERE OU MERE[2] VA ALLER TE VOIR PLUTOT MERE MAIS POUR DECIDER DESIRONS SAVOIR SI PAS CRAINTE ACCES HOPITAL TROP LIMITE POUR MERE VISITE PERE SERAIT PREFERABLE. COMMANDANT FROISSART


Notes

  1. L’entête du télégramme en précise l’origine, le numéro, le nombre de mots, le quantième du mois, l’heure.
  2. Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart.

Notice bibliographique

D’après l’original

Annexe

CONTROLE RP FROISSART 41°

ARTILLERIE HOPITAL NO 2 ECOLE

ST PAUL ANGOULEME

Pour citer cette page

« Vendredi 15 janvier 1915. Télégramme de Damas Froissart (Campagne-lès-Hesdin) à son fils Louis Froissart (hôpital d'Angoulême) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_15_janvier_1915&oldid=55445 (accédée le 8 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.