Dimanche 28 avril 1918

De Une correspondance familiale

Carte-lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (mobilisé)

original de la carte-lettre 1918-04-28.jpg


28 Avril 18

Mon cher Louis,

Je t’ai peut-être dit, dans ma lettre de Jeudi que je comptais partir pour Campagne, ton papa[1] m’ayant fait obtenir un laissez-passer sous prétexte d’installer dans notre maison les vieillards de l’hospice de Lillers ; mais je ne pars plus, car j’ai reçu hier la nouvelle que Pierre[2] arrivait en permission. Il n’est pas encore ici, mais j’ai reçu Jacques[3] à sa place qui part ce soir pour Paramé. Et pendant ce temps ton pauvre papa allait le chercher à son cantonnement à 6 km d’Abb de Doullens où il arrivait 2 h après son départ !... J’espère que l’arrivée de Pierre va faire revenir ton père et que Jacques le verra en repassant ici le 11. Aujourd’hui, nous avons eu la visite de Jean[4] qui, lui aussi va en permission. Hier j’ai eu les CD.[5] J’ai de bonnes nouvelles des Degroote qui paraissent heureux à Launay.

Je t’embrasse tendrement, cher enfant.

Emy


Notes

  1. Damas Froissart.
  2. Pierre Froissart, frère de Louis.
  3. Jacques Froissart, frère de Louis.
  4. Jean Froissart.
  5. Madeleine Froissart, son époux Guy Colmet Daâge et leurs enfants Patrice, Bernard et Hubert.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Dimanche 28 avril 1918. Carte-lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (mobilisé) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_28_avril_1918&oldid=53654 (accédée le 11 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.