Dimanche 18 août 1918

De Une correspondance familiale

Carte-lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (au Bourdieu à Bègles) à son fils Louis Froissart (mobilisé)



18 Août 18

Mon cher Louis, je pense que l’Écho de Paris[1] t’apprendra avant cette carte que tu es oncle d’un petit Yves[2] qui est venu au monde dans la nuit d’avant-hier à hier. Tout s’est très bien passé et très rapidement ce qui n’a pas empêché le médecin d’arriver de Bordeaux juste au moment propice, grâce à l’ingénieuse organisation de téléphone et d’auto qu’Henri avait prise et qui a très bien fonctionné. Le petit Yves a bien le genre de ses aînés[3], poids ordinaire, grande envie de vivre et horreur instinctive des restrictions… on tâchera de ne pas les lui faire connaître.

Il a été baptisé hier après-midi, à l’âge de 12 heures, c’est un record et, chose étrange, le prêtre[4] qui l’a baptisé, est un réfugié de Rosandaël[5] qui vient d’être nommé curé à Bègles et est heureux d’y retrouver des gens du Nord. Il n’en manque pas ici. Ton papa[6] me télégraphie de Wimereux où il est depuis Jeudi, jusqu’à demain, Villa Saint-Jean avec Maurice P.[7] qu’il a ramené de Saint-Omer.

J’ai oublié de te dire que Mme Duval-Arnould[8] m’a chargée de t’annoncer la mort de Rémy et de te dire qu’elle te réservait un souvenir de lui. 

Je t’embrasse tendrement.

Emy

Le Pierre Toussaint dont l’Écho de Paris annonce aujourd’hui la mort serait-il le dernier fils[9] des Toussaint de Douai[10], ce qui leur en ferait 3 de tués[11] ?


Notes

  1. L’avis de naissance paraît dans le « Carnet » de L’Echo de Paris le 20 août 1918.
  2. Yves Degroote, fils de Lucie Froissart et Henri Degroote.
  3. Anne Marie, Georges, Geneviève et Odile Degroote.
  4. Eugène Levaast.
  5. Rosandaël : l'un des faubourgs de Dunkerque.
  6. Damas Froissart.
  7. Maurice Parenty.
  8. Paule Arnould, épouse de Louis Duval et mère de Rémy Duval-Arnould.
  9. Pierre Toussaint (dit par nous Pierre Toussaint-Dupont).
  10. Jules Toussaint et son épouse Marie Dupont.
  11. Le couple Toussaint-Dupont a déjà perdu deux fils : Joseph Jules Alfred et Louis Alfred Anatole Toussaint.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Dimanche 18 août 1918. Carte-lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (au Bourdieu à Bègles) à son fils Louis Froissart (mobilisé) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_18_ao%C3%BBt_1918&oldid=56877 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.