Schützenberger, Paul (1829-1897)

De Une correspondance familiale

Après avoir suivi à la Sorbonne le cours de chimie d'Alfred Riche, Marie Mertzdorff décide de ne pas suivre celui de Paul Schützenberger (lettre du 14 février 1878)

Paul Schützenberger, né à Strasbourg, est le fils de Georges Schützenberger, professeur à la Faculté de droit de Strasbourg, député du Bas-Rhin et maire de Strasbourg de 1837 à 1847. Paul Schützenberger fait des études de médecine à Strasbourg et devient docteur en médecine en 1855. Puis il se tourne vers la chimie qu'il enseigne à Mulhouse (1854-1865) tout en poursuivant des recherches, tant en recherche fondamentale en chimie organique et minérale, qu'en recherche appliquée qui trouve de nombreux débouchés industriels. Il travaille au Collège de France où il occupe en 1876 la chaire de chimie minérale, puis à la Sorbonne comme adjoint de Charles Sainte-Claire Deville. Il est aussi le premier directeur de l'École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris, créée en 1882. Président de la société chimique de France en 1872 et 1885, il est élu à l'Académie de médecine (1884) et à l'Académie des sciences (1888).



Pour citer cette page

« Schützenberger, Paul (1829-1897) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Sch%C3%BCtzenberger,_Paul_(1829-1897)&oldid=42294 (accédée le 25 juin 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.