Riche, Alfred (1829-1908) et ses proches

De Une correspondance familiale

Marie Mertzdorff suit les cours de chimie d'Alfred Riche à la Sorbonne en 1877 et rencontre sa fille au bal (lettre du 16 février 1878).

Alfred Riche, venu de Haute-Saône à Paris, se dirige d'abord vers des études de droit. Pour obtenir plus rapidement une situation, il s'oriente vers les sciences physico-chimiques. Il est préparateur de chimie dans divers établissements, puis à la Sorbonne auprès de Dumas, Balard et Henri Sainte-Claire-Deville. Il entreprend des études de pharmacie, est nommé répétiteur à l’École polytechnique (1855) puis, devenu docteur ès sciences physiques avec une thèse sur le tungstène et ses composés (1857), il est nommé chef des travaux chimiques à la Sorbonne. Il est reçu pharmacien de 1ère classe (1858) et agrégé des écoles de pharmacie (1859). Tout en poursuivant ses travaux, il occupe diverses fonctions : aux Établissements classés (1860-1879), au ministère de l'agriculture et du commerce, à la Monnaie, au Conseil d'Hygiène et de salubrité (1879) et surtout à l'École supérieure de pharmacie de Paris (1860-1899) où son enseignement de la chimie est très apprécié. Il dirige pendant 24 ans le Journal de Pharmacie et de Chimie. En 1883 il est élu membre de l'Académie de Médecine.
Alfred Riche a publié de nombreux ouvrages, dont : Leçons de chimie professées aux élèves de l'École Sainte-Barbe qui se préparent à l'École Polytechnique en deux volumes (Firmin-Didot frères, fils, 1864-1865) ; Chimie des demoiselles : leçons professées à la Sorbonne (avec Auguste Cahours, J. Hetzel, 1869) ; Manuel de chimie médicale et pharmaceutique (Firmin Didot frères, fils et cie, 1870, plusieurs fois réédité).

Alfred Riche et son épouse Marthe Eugénie Tallon (1838-1899) ont trois enfants :
- Jeanne Marthe Aimée Riche (1858-1935) qui le 17 novembre 1880 épouse Edmond Henri Gélis-Didot (1855-1940). Edmond Henri Gélis-Didot, i
ngénieur centralien, est le fils de Edmond Henri Gélis (Didot) (1826-1905) et Henriette Alexandrine Didot (1827-1912)
- Albert Riche (1859-1947)
- André Riche (1869-1938).



Pour citer cette page

« Riche, Alfred (1829-1908) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Riche,_Alfred_(1829-1908)_et_ses_proches&oldid=42246 (accédée le 2 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.