Samedi 23 mars 1918

De Une correspondance familiale

Lettre de Guy de Place (Paris) à Jacques Meng (Fellering)

original de la lettre 1918-03-23 page 1.jpg original de la lettre 1918-03-23 page 2.jpg


Reçu le 25.3.1918
Répondu le 25 Mars 1918

23 Mars

Mon cher Monsieur Meng,

En rentrant d’une petite absence de service je trouve votre lettre du 18.

Je compte quitter Paris lundi, sans être absolument fixé sur ma destination. Je vous écrirai aussitôt fixé. En attendant continuez à m’écrire ici.

J’ignore encore si j’arriverai à voir M. Jacques Gros demain ou lundi Matin. Je l’espère toutefois.

Pour ce qui regarde nos archives, Je ne sais si je saisis bien votre pensée. Vous voudriez, me semble-t-il, mettre dès à présent à l’abri en France les archives importantes et les livres dont vous n’avez pas besoin. Vous emporteriez vous-même en cas de nécessité malheureuse la Comptabilité que vous auriez été obligé de garder. Est-ce cela ? Si oui, veuillez me faire une proposition : Dites-moi ce que vous voudriez mettre dès à présent à l’abri, le cubage et le poids par caisse, le nombre de Caisses que cela représenterait, et je vous dirai s’il me paraît possible de le mettre ailleurs qu’aux endroits proposés.

Vous comprenez qu’après 4 ans, et ignorant ce qui est sauvé, il ne m’est pas possible de vous dire d’ici ce qu’il faut emporter.

Pour Robert, il a actuellement le Salaire de M. Meyer. Nous ne pouvons lui donner le Salaire de ZWingelstein. Vous pourrez pour la durée de l’absence de Flory l’augmenter de 20 F, chiffre que serait réduit à 10 F après le retour de Flory.


Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Samedi 23 mars 1918. Lettre de Guy de Place (Paris) à Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Samedi_23_mars_1918&oldid=35498 (accédée le 12 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.