Samedi 15 et dimanche 16 juillet 1865

De Une correspondance familiale


Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa sœur Aglaé, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris)


Original de la lettre 1865-07-15-pages1-4.jpg Original de la lettre 1865-07-15-pages2-3.jpg


Vieux-Thann

15 Juillet 65

Ma chère petite Gla,

Décidément c’était la semaine aux impromptus, car toi à Ancy ! et moi à Bade ! ce ne sont pas choses ordinaires dans notre vie. Je suis sûre que nous sommes toutes deux enchantées de nos petites excursions et toutes prêtes à recommencer.

Maintenant j’attends de pied ferme mes chers visiteurs. Alfred[1] va commencer le défilé et toi tu devrais bien venir le clore ? Mais ce serait trop de bonheur pour ces vacances et qui demande trop n’a rien. Ainsi faites tous pour le mieux et prévenez-moi seulement quelques jours d’avance de votre arrivée, ceci est pour Alfred dont je ne connais pas encore la définitive décision pour sa venue.

Nous avons un temps magnifique, et les bains[2] vont toujours leur train.

Je ne sais si tu savais que l’oncle Heuchel[3] avait un fils d’un premier mariage nommé Gustave[4] marié depuis quelques années ayant 2 petits garçons[5] ? sa femme âgée de 25 ans est morte hier soir (de la même manière que Caroline[6]) devenue phtisique [en] quelques mois ! C’est bien triste, c’était un excellent ménage ; et le mari n’a pas lui-même une bonne santé. Demain aura lieu l’enterrement, j’irai avec ma belle-mère[7] à cette triste cérémonie.
La tante Heuchel[8] te remercie beaucoup pour les guipures ; elle partira Mercredi pour les eaux ; cette jeune femme[9] était si mal qu’elle a dû attendre pour partir.

Les petits choux[10] vont très bien et sont toujours gentilles à croquer, Founi est si câline avec moi, et Mimi toujours si au-dessus de son âge pour le cœur et les réflexions, mais quelquefois des petits caprices que je tâche de corriger.

La coqueluche est au village, j’espère qu’elle n’entrera pas chez nous.

J’ai reçu ce matin une bonne lettre de maman[11] je l’en remercie bien. Que Notre Julien[12] ne se fatigue pas trop, soignez-le pendant ses examens.

Adieu, ma Gla, amitiés, autour de toi à nos chers parents et aux professeur, directeur, étudiant[13], mes très honorés frères et pour toi mille caresses.
Eugénie Mertzdorff
Charles[14] me recommande toujours d’en mettre bien long de sa part pour vous tous.

Samedi
10 h du soir
bonsoir je n’y vois guère
je suis bien contente que maman soit enfin débarrassée de la grande maison[15], c’est toujours une épine arrachée pour le moment quoiqu’elle ait fait des égratignures.
Alphonse[16] doit être fatigué de son voyage, par ces [54] degrés de chaud, wagons et [ ] sont bien fatigants.

Dimanche matin
Un petit bonjour à tous de la part des 4 Vieux-Thannois [que] vous savez.


Notes

  1. Alfred Desnoyers, frère aîné d’Eugénie et Aglaé.
  2. Bains à Wattwiller.
  3. Georges Heuchel, marié en premières noces à Marie Niswald (1810-1836).
  4. Gustave Heuchel, époux de Rosalie Redler.
  5. Jules et Gustave Rémy Heuchel.
  6. Caroline Duméril, première épouse de Charles Mertzdorff.
  7. Marie Anne Heuchel, veuve de Pierre Mertzdorff.
  8. Elisabeth Schirmer, seconde épouse de Georges Heuchel.
  9. Rosalie Redler, épouse de Gustave Heuchel.
  10. Marie (Mimi) et Emilie (Founi) Mertzdorff, filles de Charles.
  11. Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers.
  12. Julien Desnoyers, jeune frère d’Eugénie et Aglaé.
  13. Allusion à Alphonse Milne-Edwards, époux d’Aglaé Desnoyers et beau-frère d’Eugénie, professeur ; Alfred Desnoyers, directeur d’usine ; Julien Desnoyers, étudiant.
  14. Charles Mertzdorff, époux d’Eugénie Desnoyers.
  15. Propriété à Montmorency que les Desnoyers cherchaient à louer.
  16. Alphonse Milne-Edwards, époux d’Aglaé Desnoyers.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Samedi 15 et dimanche 16 juillet 1865. Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa sœur Aglaé, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Samedi_15_et_dimanche_16_juillet_1865&oldid=35359 (accédée le 15 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.