Saglio, Alphonse (1812-1875), son frère Augustin (1813-1887) et leurs proches

De Une correspondance familiale
(Redirigé depuis Saglio (famille))


Dans les lettres, les membres de la famille Saglio apparaissent dans des contextes divers : en 1830 et 1831 Auguste Duméril (1812-1870) cite les jeunes Saglio, ses camarades de classe (à la pension de M. Morin à Fontenay-aux-Roses), et plus tard son père André Marie Constant Duméril, au Havre, visite les dames Saglio (30 juin 1841). Ce sont les descendants de Bernardo Saglio, venu d’Italie.

Bernardo Saglio (1732-1787) quitte Côme pour ouvrir à Haguenau un magasin de denrées coloniales italiennes où il vend, entre autres, de la garance. Marié à Strasbourg avec (Marie) Anne Piquet, il a de nombreux enfants, dont Michel, François et Florent Saglio.

== Michel (Pierre Bernardin) Saglio (1759-1848), député du Bas-Rhin en 1815, marié avec Marie Catherine Arnold (1765-1805)

== François (Joseph) Saglio (1765-1813), entrepreneur, épouse en 1796 en Allemagne Marie-Suzanne van Recum (1774-1844). Ils ont 9 enfants  :

  1. Marianne Saglio (1797-1800)
  2. Charles (André Joseph) Saglio (1799-1862), raffineur de sucre à Harfleur et Ingouville. Il épouse en 1822  à Paris Joséphine Amélie Paravey (1803-1853). Son fils aîné, Alfred Saglio (1823-1893), élève de l’École polytechnique (promotion 1841) et de l’École des Mines (diplômé en 1846), ingénieur civil des mines, succède à son beau-père Achille Dufaud à la tête des forges de Fourchambault . Le deuxième, Gustave Saglio (1826-1881) est ingénieur aux Chemins de fer d'Orléans et le troisième, Edmond Saglio (1828-1911) est archéologue, directeur du Musée de Cluny
  3. Amélie Saglio (1800-1834), mariée à Strasbourg avec Théodore Charles Louis Le Masson (1789-1858)
  4. Joseph (Marie Toussaint) Saglio (1801-1855)
  5. Bernardin Saglio (1802-1843), entre à l’École polytechnique en 1822 mais n’achève pas le cursus. Marié en 1827 avec Marie Anne Félicité Sophie Weinum. Avec son frère Victor, il crée en 1831 une filature mécanique de chanvre et de lin à Biblisheim, liquidée en 1848. [d’après M.-A. Calame et alii, Trois familles industrielles d’Alsace. Les Bussierre. Les Saglio. Les Schlumberger. Mémoires réunis et présentés par Michel Hau, Strasbourg, 1989].
  6. Camille (Joseph) Saglio (1804-1889), dirige avec son frère Charles les raffineries de sucre au Havre. Il est aussi connu comme peintre paysagiste. Marié en 1834 à Paris avec (Alexandrine Joséphine) Thérèse Paravey (1810-1884) ; ils ont 5 enfants. Les sœurs Paravey, Joséphine Amélie et Thérèse, épouses de Charles et Camille Saglio sont probablement les « dames Saglio » que rencontre AMC Duméril.
  7. (Marie Joseph) Victor Saglio (1805-1876), marié en 1837 avec Mathilde Schwendt, est un fabricant, propriétaire à Haguenau, maire de Biblisheim ; ils ont 4 enfants
  8. Joseph Jules Saglio (1807-1865)
  9. Eugène Saglio (1809-1870), propriétaire en Alsace, marié avec Caroline de Sousa Caldas.

== Florent (Mathias Antoine) Saglio (1777-1841), député du Bas-Rhin, épouse en premières noces, en 1804, Philippine Weinemmer (1781-1806). Ils ont deux enfants :

  1. Émile Saglio (1804-1892), marié en 1828 à Belfort, avec Joséphine Haas(1808-1884)
  2. Florentine Saglio (1805-1884), mariée avec Théodore Louis Joseph Humann (1803-1873)

Florent Saglio épouse en secondes noces, en 1811, Marie Josèphe van Recum (1790-1827). Ils ont 2 fils, que fréquente Auguste Duméril :

  1. Alphonse (Pierre François) Saglio (1812-1875) fait des études de droit à Paris et devint en 1838 auditeur au conseil d’État, puis maître des requêtes, député du Bas-Rhin (1842-1848). Il exerce comme maître des forges. En 1846 il épouse à Strasbourg Marie Florentine Humann. En 1871 il représente le Bas-Rhin à l'Assemblée nationale.
  2. Augustin (ou Auguste) Saglio (1813-1887). Il entre à l’École polytechnique en 1830. Il devient ingénieur. En 1850 il épouse sa cousine Amélie Saglio (1830-1856), fille d’Émile Saglio (1804-1892).



Pour citer cette page

« Saglio, Alphonse (1812-1875), son frère Augustin (1813-1887) et leurs proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Saglio,_Alphonse_(1812-1875),_son_fr%C3%A8re_Augustin_(1813-1887)_et_leurs_proches&oldid=61122 (accédée le 24 mai 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.