Saglio, Alphonse (1812-1875), son frère Augustin (1813-1887) et leurs proches

De Une correspondance familiale


Dans les lettres, les membres de la famille Saglio apparaissent dans des contextes divers : en 1830 et 1831 Auguste Duméril (1812-1870) cite les jeunes Saglio, ses camarades de classe (à la pension de M. Morin à Fontenay-aux-Roses), et plus tard son père André Marie Constant Duméril, au Havre, visite les dames Saglio (30 juin 1841).

La famille Saglio est d'origine italienne. Bernardo Saglio (1732-1787) quitte Côme pour ouvrir à Haguenau un magasin de denrées coloniales italiennes où il vend, entre autres, de la garance. Marié à Strasbourg avec Marie Anne Piquet, il a deux fils : François et Florent (Mathias Florent Antoine).

1= François (Joseph) Saglio (1765-1813) épouse en 1796 en Allemagne Marie-Suzanne van Recum (1774-1844). Ils ont plusieurs enfants :

  • Charles André Joseph Saglio (1799-1862) est raffineur de sucre (la raffinerie de sucre Saglio est mentionnée à Harfleur dans la statistique industrielle de 1848). Il épouse en 1822 à Paris Joséphine Amélie Paravey (1803-1853) (l’une des « dames Saglio » que rencontre André Marie Constant Duméril). Leur fils, Alfred Saglio (1823-1893), élève de l'École polytechnique (promotion 1841) et de l’École des Mines (diplômé en 1846), ingénieur civil des mines, dirige pendant 25 ans les forges de Fourchambault, succédant à son beau-père Achille Dufaud.
  • Amélie (1800-1834)
  • Bernardin (né en 1802), entre à l’Ecole polytechnique en 1822 mais n’achève pas le cursus.
  • Camille (1804-1889)
  • Marie Joseph Victor (né en 1805)
  • Jules (1807-1865)

2= Florent (Mathias Florent Antoine) Saglio (1777-1841), député du Bas-Rhin, épouse en premières noces, en 1804, Philippine Weinemmer (1781-1806). Ils ont deux enfants :

  • Émile (1804-1892)
  • Florentine (1805-1884)

Florent Saglio épouse en secondes noces, en 1811, Marie Josèphe van Recum (1790-1827). Ils ont 2 fils, que fréquente Auguste Duméril :

  • Alphonse Saglio (1812-1875), député du Bas-Rhin, maître des forges, conseiller d'Etat
  • Augustin (ou Auguste) Saglio (1813-1887). Il entre à l’Ecole polytechnique en 1830. Il devient ingénieur.



Pour citer cette page

« Saglio, Alphonse (1812-1875), son frère Augustin (1813-1887) et leurs proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Saglio,_Alphonse_(1812-1875),_son_fr%C3%A8re_Augustin_(1813-1887)_et_leurs_proches&oldid=54978 (accédée le 1 mars 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.