Mercredi 8 mars 1916

De Une correspondance familiale

Lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (Camp de La Braconne)

original de la lettre 1916-03-08 pages 1-4.jpg original de la lettre 1916-03-08 pages 2-3.jpg


29, RUE DE SÈVRES, VIE[1]

8 Mars

Mon cher Louis,

Je ne t'ai écrit Samedi qu'un bien petit mot[2], j'avais l'intention de le compléter très-vite, et il faut que le Carême arrive pour me faire exécuter mes bonnes résolutions !

Je n'ai, il est vrai, pas beaucoup de nouvelles à te conter. J'en ai même eu peu de l'extérieur n'étant pas sortie Lundi et Mardi pour achever de guérir mon rhume. Je pense d'ailleurs que le Carnaval est passé inaperçu et il ne s'est révélé chez nous que par des crêpes que Guy et Made[3] sont venus manger avec nous.

Pierre[4] termine sa permission demain soir. Ton papa[5] pense aller à Brunehautpré Samedi. Je ne sais si les troupes y seront encore : une dépêche hier nous apprenait leur départ pour le soir même, aujourd'hui une autre dépêche nous apprend que le départ est retardé sans indiquer de délai. Cela n'a rien d'étonnant d'ailleurs, c'est très-militaire.

Je t'ai envoyé aujourd'hui des bouquins que Pierre m'a remis pour cela, j'en ai fait deux paquets : l'un de bouquins militaires, l'autre ne contient que Kim[6].

Lucie[7] reprend tout doucement sa vie à l'intérieur et, plus timidement à l'extérieur, d'autant plus timidement que l'ascenseur était en panne aujourd'hui. Elle n'a pas encore repris ses bonnes joues, il lui faudra de l'air pour les retrouver.

T'ai-je dit que Jeannette de Place a eu la rougeole ? elle commence à se lever.

Notre réunion du Conseil de surveillance de Vieux-Thann s'est bien passée Dimanche ; elle a eu lieu chez tante Marie[8]. Je crois t'avoir dit que ton papa désirait profiter de la présence simultanée de Charles[9] et de Jacques[10] à Paris pour faire nommer provisoirement deux nouveaux membres au Conseil de surveillance en remplacement de Robert[11] et en attendant de Georges Duméril, afin de pouvoir le réunir valablement (il faut 3 membres) lorsque Charles et Jacques se seront de nouveau éloignés.

Après bien des réticences et des difficultés venant surtout du côté Fréville, Marie de F[12] et tante Marie ont accepté qu'on les nomme à titre provisoire. Charles et Jacques ont aussi nommé ton père Président du Conseil de surveillance en remplacement de G. Duméril, cela lui donne une situation plus régulière et plus autorisée.

René de Nazelle[13] s'est trouvé (toujours comme officier d'EM[14]) dans une affaire très chaude qui a eu lieu à la ferme de Navarin, il s'estime très heureux d'y avoir échappé aux 30 000 obus qui ont arrosé son secteur sur un front de 1 kilomètre.

Laure[15] sait son mari à Verdun, elle est très inquiète. T'ai-je dit que Jean[16] avait eu un 2e congé agricole et qu'il est maintenant retourné à Bergerac s'attendant à être envoyé dans un camp d'entraînement où l'on jugera de son aptitude à la marche

Je t'embrasse tendrement, cher petit, ton papa aussi

Emy


Notes

  1. Adresse imprimée.
  2. Allusion à la lettre du vendredi 3 ?
  3. Guy Colmet Daâge et son épouse Madeleine Froissart.
  4. Pierre Froissart, frère de Louis.
  5. Damas Froissart.
  6. Kim, roman de Rudyard Kipling (1865-1936), traduit en 1902 par Louis Fabulet et Ch. Fountaine Walker, Mercure de France, in-18 de 390 pages.
  7. Lucie Froissart, épouse d'Henri Degroote.
  8. Marie Mertzdorff, veuve de Marcel de Fréville.
  9. Charles de Fréville.
  10. Jacques Froissart, frère aîné de Louis.
  11. Robert de Fréville (†), frère aîné de Charles.
  12. Marie Thérèse de Fréville, épouse de Jean Caillard d’Aillières.
  13. René du Cauzé de Nazelle, époux de Jeanne de Fréville.
  14. Officier d’état-major.
  15. Laure Froissart, épouse de Jules Legentil.
  16. Jean Froissart.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 8 mars 1916. Lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (Camp de La Braconne) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_8_mars_1916&oldid=53426 (accédée le 8 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.