Mercredi 7 avril 1915

De Une correspondance familiale



Lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (Montpellier)


original de la lettre 1915-04-07 pages 1-4.jpg original de la lettre 1915-04-07 pages 2-3.jpg


7 Avril

Mon cher Louis,

Je pense que ma lettre te trouvera à Montpellier d'après ce que tu me dis. C'est donc là que je t'envoie mes remerciements pour ta bonne lettre du 5 arrivée hier soir. Je suis bien contente que Michel[1] ait pu aller passer son Dimanche avec vous ; il nous l'écrit de son côté et en paraît si heureux. C'est par lui que nous apprenons que Lolo y était aussi. Vraiment M. Arène a été bien bon pour toi. Je lui enverrai mes remerciements en même temps que la photo de Pierre[2], mais je n'ai pas encore les épreuves. Mme Marc[3] m'ayant donné les clichés, Moreau a voulu voir s'il n'obtiendrait pas un résultat meilleur pour la petite sérieuse qui restait un peu trouble, et tout s'en trouve retardé. Mais cela viendra. C'était bien pour Caplain que j'avais envoyé la photo de Michel. Donne une de celles-ci à Made[4]

Michel t'a trouvé, comme tu le dis, tout transformé. Je suis sûre qu'un petit séjour à l'air de la mer achèvera de te rendre tes forces et de t'en donner même que tu n'as jamais eus ce qui ne serait pas superflu.

Anne Marie et Suzette[5] ont été baignées hier et sont sorties aujourd'hui. Ce sera le tour des petits[6] la semaine prochaine.

Jacques[7] a touché hier matin son auto munie du projecteur ; une grande voiture Renault 24HP grande comme un autobus, à 6 cylindres. Il faut 20 minutes pour la mettre en route. Il s'attend tout à fait à partir Mercredi ou Jeudi prochain. Il est grippé en ce moment, tout courbaturé, a mal à la tête mais ne se trouve pas assez malade pour le dire. Ils font des exercices de nuit de sorte qu'il ne peut plus venir le soir, aussi ai-je été déjeuner avec lui à la Porte Maillot. J'ai été ensuite voir Ginette[8] qui a appris presque simultanément, quoique par des voies très différentes, la mort de la cousine Raphaël qui remonte peut-être au mois de Xbre et la naissance d'une petite fille d'Henry[9]. J'ai vu aussi les Target (Thérèse[10] et Françoise) la petite Anne Marie de Nazelle opérée Mercredi dernier et qui va très bien quoiqu'on ait constaté d'horribles ravages d'abcès dans son pauvre petit corps : on a dû chercher son appendice sous ses côtes, et constaté la trace d'un abcès au péritoine qui s'est résorbé. Mais il y a déjà 5 jours qu'elle est assise dans son lit jouant et gazouillant.

Tu devrais bien introduire du papier à lettres 4 rue des Trésoriers de la Bourse[11], Made[12] paraît ne posséder que des petites cartes trop vite remplies. Elle paraît, il est vrai, avoir bien peu de temps pour écrire la pauvre petite. Dis-lui que je la remercie beaucoup des nouvelles que je reçois ce soir mais que je suis désolée de savoir Guy si fatigué et déprimé. Cela n'a rien d'étonnant, c'est le propre de la fièvre typhoïde, mais les forces reviennent vite avec la bonne nourriture et rien n'est amusant comme un convalescent de fièvre typhoïde qui se sent renaître à la vie. Charge-toi de distribuer les caresses de bonne-maman aux petits[13], un affectueux souvenir à leur grand'mère[14], beaucoup d'affection à leur petite maman[15] et réserve-t'en une bonne part. Où penses-tu aller après ta visite à Montpellier ? à Marseille, à Hyères ?

EM

La lettre d'Elise[16] contenait des nouvelles générales de la famille, des nouvelles des Lesaffre qu'elle a vus, et beaucoup de choses affectueuses. Elle dit seulement que leur plus grande privation est l'absence de nouvelles.


Notes

  1. Michel Froissart, frère de Louis.
  2. Pierre Froissart, frère de Louis.
  3. Marie Marthe Petit, épouse de Charles Marc.
  4. Madeleine Froissart, épouse de Guy Colmet Daâge.
  5. Anne Marie (7 ans) et Suzanne (6 ans) Degroote.
  6. Georges (3 ans) et Geneviève (2 ans) Degroote.
  7. Jacques Froissart, frère de Louis.
  8. Geneviève Parenty.
  9. Henry Parenty.
  10. Thérèse Maugis, épouse de Louis Target (et mère de Françoise Target?).
  11. Rue des Trésoriers de la Bourse à Montpellier.
  12. Madeleine Froissart, épouse de Guy Colmet Daâge.
  13. Patrice et Bernard Colmet Daâge.
  14. Thérèse Marie Salmon, veuve de Georges Alexandre Colmet Daâge.
  15. Madeleine Froissart, épouse de Guy Colmet Daâge.
  16. Elise Vandame, épouse de Jacques Froissart.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 7 avril 1915. Lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (Montpellier) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_7_avril_1915&oldid=54390 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.