Lundi 12 avril 1915

De Une correspondance familiale

Lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (Montpellier)

original de la lettre 1915-04-12 pages 1-4.jpg original de la lettre 1915-04-12 pages 2-3.jpg


29 RUE DE SÈVRES. VIE[1]

12 Avril

Mon cher Louis,

Je te remercie beaucoup de ta longue et intéressante lettre qui nous arrive ce matin. Je suis bien contente que tu sois allé voir et consoler le pauvre Dagens pour qui j'ai une très vive sympathie. Tu étais la personne entre toutes qui pouvait lui apporter des consolations vécues si je puis m'exprimer ainsi et des encouragements par l'exemple de ta si complète guérison. Tu as joliment bien fait de faire ce petit crochet sur ta route. D'ailleurs tous les chemins menant à Rome, ils mènent forcément à la Méditerranée et tu finiras bien par y arriver. Iras-tu voir MmeArène[2] ? je pense que oui. Hyères d'ailleurs est une station très saine et très jolie.

Tout ce que tu nous dit de Guy[3] nous intéresse énormément ; tu le vois avec des yeux tout neufs et tu n'as donc pas sur lui l'impression relative que peut avoir Made[4]. Il est en lame de couteau, pauvre garçon, cela ne m'étonne pas ; mais personne ne se plaindra qu'il mette un temps un peu long à se refaire, il a bien payé son tribut à la patrie !

Jacques[5] part Jeudi pour le Nord, non sans une certaine émotion : émotion de gagner la ligne du front, émotion aussi de se rapprocher de Lille et peut-être d'aider à sa délivrance.

Tu nous diras où tu désires recevoir ta monnaie. Les détails que tu nous donnes sur l'installation de Montpellier nous intéressent vivement, Made n'en ayant presque rien dit.

Je t'embrasse tendrement, cher petit et te charge des amitiés et souvenirs les meilleurs pour tous

EM

Rien de Pierre[6] ni de Michel[7].


Notes

  1. Papier à en-tête imprimé.
  2. Mariette van Gaver, veuve de Louis Arène (père) et mère de Louis Arène.
  3. Guy Colmet Daâge, beau-frère de Louis.
  4. Madeleine Froissart, épouse de Guy Colmet Daâge.
  5. Jacques Froissart, frère de Louis.
  6. Pierre Froissart, frère de Louis.
  7. Michel Froissart, frère de Louis.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Lundi 12 avril 1915. Lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (Montpellier) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_12_avril_1915&oldid=52592 (accédée le 9 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.