Mercredi 15 mai 1872

De Une correspondance familiale

Lettre d’Aimée Sophie Élisabeth Boblet (Paris) à Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)

original de la lettre 1872-05-15 page 1.jpg original de la lettre 1872-05-15 pages 2-3.jpg


Paris, 15 Mai 1872

Chère Amie, je commence par vous remercier de l'offrande généreuse que vous nous avez adressée pour notre quête, dont le résultat a été très satisfaisant, quoique trop peu se soient montrés aussi généreux que vous et pourtant...

Je devais quitter Paris dès Samedi dernier pour aller prendre un peu de repos, et des forces : j'y ai été retenue par un malheur qui ne vous trouvera pas indifférente ! ma pauvre Pauline Roger[1] a perdu son mari (de 35 ans) le matin même du jour de nos prix : c'était le ménage chrétien, modèle par excellence et la chère amie reste veuve avec trois enfants dont l'un naîtra dans deux mois ; le bon Dieu lui a donné un admirable talent qui lui assurera l'indépendance nécessaire à une mère de famille et surtout un courage et une résignation admirables, mais son chagrin est profond et la consolation impossible : Dieu sera son soutien !

Mercredi prochain (22 Mai) nous reprendrons, chère Amie, notre correspondance hebdomadaire, mais pour que notre bonne petite élève puisse se mettre à l’œuvre dès le Jeudi 23 je tiens à vous indiquer tout ce dont elle aura besoin dès le début de notre Cours d'été :

Cayx et Poirson[2]

Chéruel[3]                                 histoire ancienne

Drioux[4]

atlas de Poulain de Bossay[5]

Tableaux chronologiques coloriés (dits tableaux polonais

Pour la 1re semaine, Marie devra se servir de celui de l'Egypte

Mythologie d'Edom[6]

Grande Géographie de Meissas[7]

Recueil de mots de Pautex[8]

_

Je vous ai envoyé adressé une note générale que je vous prie de me renvoyer, la première fois que vous m'écrirez

Ne passerez-vous pas par Paris, en allant aux bains de mer ? je remettrais alors à notre chère Marie[9] le livre, souvenir affectueux et témoignage de satisfaction que nous offrons à nos élèves correspondantes[10] : Si vous ne deviez pas nous venir comment vous ferais-je parvenir ce volume ?

Adieu, chère bonne Amie ; je vais passer cinq jours à Bellevue et je serai chez moi Lundi soir.

Je vous embrasse du fond du cœur ainsi que vos enfants[11], et votre bonne sœur[12], si elle est encore auprès de vous.

S. Boblet


Notes

  1. Pauline Roger, veuve de Louis Roger, mère de Thérèse et Louis Julien Joseph Roger et bientôt de Louis Amélie Edmée Roger.
  2. Charles Cayx (1793-1858), professeur d'histoire, inspecteur d'académie et Auguste Poirson (1795-1871), professeur au Lycée Charlemagne (Paris), auteurs d’un Précis de l'histoire ancienne, dont la 12e édition paraît en 1853.
  3. Adolphe Chéruel (1809-1891), professeur d'histoire au Collège royal de Rouen, puis recteur de l'Académie de Strasbourg, auteur d’une Histoire ancienne, à l'usage des maisons d'éducation (plusieurs éditions).
  4. Claude-Joseph Drioux (1820-1898) : Cours abrégé d'histoire ancienne, contenant l'histoire de tous les peuples, de l'antiquité jusqu'à Jésus-Christ, à l'usage des institutions et des autres établissements d'instruction publique, par M. l'abbé Drioux, plusieurs éditions.
  5. Prosper-Auguste Poulain de Bossay (1798-1876), Atlas de géographie historique... pour servir à l'intelligence de l'histoire ancienne, 1833.
  6. Jacques Édom (1797-1870), professeur de lettres, inspecteur d'académie, recteur, auteur de Mythologie élémentaire contenant un précis de la mythologie des Égyptiens, des Perses, des Indous, des Scandinaves et des Gaulois, à l'usage des classes, 1852 (2e édition).
  7. Achille Meissas (1799-1874).
  8. Benjamin Pautex (1796-1863), Recueil de mots français rangés par ordre de matières, à l'usage des classes d'orthographe, nombreuses éditions.
  9. Marie Mertzdorff.
  10. Voir lettre du 12 mai.
  11. Marie et Emilie Mertzdorff.
  12. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 15 mai 1872. Lettre d’Aimée Sophie Élisabeth Boblet (Paris) à Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_15_mai_1872&oldid=41150 (accédée le 7 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.