Mardi 22 mars 1814

De Une correspondance familiale


Lettre de Cécile Delessert (Nantes) à son époux Michel Delaroche (Paris)


Fs1814-03-22page1.pdf Fs1814-03-22page2 et adresse.pdf
[Publié avec l'aimable autorisation de M. Coto-Rivel©]


Nantes 22 Mars 1814

Ma femme

[MD]

Mardi matin

Je te remercie bien cher ami de ta lettre de Samedi, nous eûmes à l’heure du Courrier un nouveau mécompte ne recevant rien de toi, ni des Delessert et puis une heure après, le paquet remis au courrier arriva.

Je t’ai écrit hier et t’ai parlé assez longuement logement [gautier[1]] je ne sais si cela sera utile.

Je passai la soirée chez Mme [Rose] avec Maria[2], Mme [Goisut], Mme Bourcard[3] et tous les messieurs de Nantes de notre connaissance, elle fit très bien ses honneurs et donna un joli souper qui n’eut que l’inconvénient de se prolonger un peu tard pour moi.

Je te remercie de t’occuper de l’affaire du sevrage mais je trouve que la petite[4] doit encore avoir besoin de téter pendant quelque temps encore, en sorte que j’aime mieux continuer à la nourrir, je ne trouve pas qu’elle me fatigue trop.

Magdeleine[5] s’est levée aujourd’hui et n’a pas de fièvre, j’espère qu’elle va faire des pas vers la convalescence.

Louis Say est arrivé hier et vient de t’écrire, lui et sa femme[6], sont venus ce matin à 1h1/2, ce qui a empêché l’écriture, la promenade et M. Cormerais ; Mme Labouchère[7] est venue un moment, la Maria, m’a parlé hier, pour me mettre du baume dans le sang, de Mariette[8], qui veut que je la recommande chez Mme Delafontaine[9], et aussi s’offre tout amicalement de rentrer ici.

Adieu, cher ami, en attendant que je te lise, toute à toi. CD

J’ai rêvé les ennemis ici, la nuit précédente, et que nous pliions bagage, pour leur laisser le champ libre, celle-ci, c’était les Anglais ; j’espère que ce n’est pas un présage.

A Monsieur Delaroche

Soins de MessieursDelessert

à Paris


Notes

  1. Possiblement la famille Gautier apparentée aux Delessert.
  2. Maria non identifiée.
  3. Les Bourcard sont banquiers et armateurs à Nantes.
  4. Sophie Delaroche, née en 1813.
  5. Magdeleine non identifiée, possiblement une gouvernante.
  6. Constance Maressal, épouse de Louis Say.
  7. Probablement Dorothée Elisabeth Baring, épouse de Pierre César Labouchère.
  8. Mariette, domestique.
  9. Les Delafontaine sont des négociants.

Notice bibliographique

D’après l’original (collection particulière © M. Coto-Rivel)

Pour citer cette page

« Mardi 22 mars 1814. Lettre de Cécile Delessert (Nantes) à son époux Michel Delaroche (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_22_mars_1814&oldid=40857 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.