Mardi 19 mai 1903

De Une correspondance familiale



Lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Vieux-Thann), à sa sœur Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (Paris)


Fs1903-05-19 pages1-4 Emilie.jpg Fs1903-05-19 pages2-3 Emilie.jpg


Vieux-Thann, 19 Mai[1]

Ma chère Marie,

Que n’es-tu ici ? nous nous verrions si bien ! je viens de passer l’après-midi avec Hélène[2] qui a dîné chez G.[3] Nous avons été voir les la sœur M. [Félicité] qui nous a chargé de mille amitiés pour toi. Cela l’impressionne beaucoup que Jeanne[4] soit devenue « madame la Comtesse »... Sœur Louise n’était pas à l’hôpital, nous avons vu seulement la 2e sœur dont je ne sais plus le nom.

Visite à Mme Berger[5] qui nous a fait physiquement une bien triste impression. Elle ne doit plus être bien responsable de ce qu’elle fait dans l’état d’énervement où elle se trouve. Elle nous a exprimé ses regrets pour la maison et nous avons beaucoup parlé de ses filles[6].

Visite à Thérèse[7], mais nous n’avons vu que la pauvre Joséphine[8] toujours dans le même état. Rencontré chez le marchand de couronnes Catherine Soldner qui m’a beaucoup parlé de toi.

Si cette lettre te parvient avant le retour de Marcel[9], ce dont je doute, car il est tard, sache que tout est raccommodé pour 5 ans et que tout le monde a l’air content[10]. On parle sérieusement de la maison du Docteur. Hélène paraît enchantée de venir et pas effrayée, cette maison ne lui déplairait pas. Ton mari a fait beaucoup et de bonne besogne pendant que nous nous faisions attendre hier par la faute de notre Colonel[11] et ce matin par une insigne maladresse qui nous a fait aller jusqu’à Bâle ; nous ne sommes arrivés ici qu’à 10 heures.

As-tu des nouvelles du petit oiseau qui a quitté le nid ? Comment vas-tu ma chérie ? je ne cesse de penser à toi.

Émilie

Notes

  1. Lettre à situer en 1903, juste après le mariage de Jeanne de Fréville (le "petit oiseau qui a quitté le nid").
  2. Hélène Duméril, épouse de Guy de Place.
  3. Georges Duméril.
  4. Jeanne de Fréville vient d'épouser René du Cauzé de Nazelle.
  5. Joséphine André, veuve de Louis Berger.
  6. Marie Berger, épouse de Paul Henri Rich ; Hélène Berger, épouse d’Émile Poinsot ; Julie Berger, épouse de Marcel Delanney.
  7. Thérèse Neeff, ancienne employée de Charles Mertzdorff.
  8. Joséphine Neeff ?
  9. Marcel de Fréville.
  10. En 1904, Guy de Place deviendra co-gérant de l'entreprise fondée par Charles Mertzdorff à Vieux-Thann.
  11. Probablement le colonel Fernand Eugène Majorelle.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Mardi 19 mai 1903. Lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Vieux-Thann), à sa sœur Marie Mertzdorff, épouse de Marcel de Fréville (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_19_mai_1903&oldid=54741 (accédée le 11 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.