Berger, Louis (1829-1898), son épouse Joséphine André et leurs descendants

De Une correspondance familiale


La famille Berger fait partie des relations de la famille Mertzdorff en Alsace. Les relations se poursuivent sur plusieurs générations (avec les Froissart).

Louis Berger (1829-23 octobre1898, Vieux-Thann), né à Bischwiller (Bas-Rhin), est le fils de Charles Louis Berger (1789-1858), propriétaire négociant à Montbéliard (Doubs), et de Juliana Marie Bertrand (1804-1842). Louis Berger, ingénieur des Arts et Métiers, constructeur de machines à Vieux-Thann, épouse en 1855 Joséphine André (née à Masevaux en 1837-1918), dont le père, Jacques André possède également des établissements de construction de machines à Vieux-Thann. Louis Berger devient directeur de l’usine de son beau-père.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, les anciens établissements Berger-André et les anciens établissements Mertzdorff sont regroupés dans l’usine de Vieux-Thann.

Le couple Louis Berger - Joséphine André a cinq enfants :
. Marie (Louise Joséphine) Berger, (3 janvier 1856-1942), épouse en 1881 Paul Henri Rich (1849-1918), ingénieur
. Hélène Berger (20 octobre 1857-1946), épouse Emile (Désiré) Poinsot (1851-1912) le 16 avril 1882 à Vieux-Thann
. Louis Jules Berger (30 avril 1859-1918)
. Charles (Léonce) Berger (17 février 1865-1928), épouse Suzanne Madeleine Poirier
. Julie (Marthe Joséphine) Berger, née à Vieux-Thann le 31 mars 1868, décédée 19 octobre 1918 à Vaux-le-Pénil (Seine-et-Marne), épouse à Vieux-Thann en 1900 Marcel François Delanney (1863-1944).

Dans les années 1860, les deux aînées Marie et Hélène Berger sont désignées comme « les petites amies » de Marie et Émilie Mertzdorff ; elles sont souvent accueillies dans la maison Mertzdorff à Vieux-Thann, et réciproquement. Leur préceptrice à la maison est alors Mlle Augusta (Marie Auguste Escbaccher).

Louis Berger a trois frères :
- Frédéric Jean Adolphe Berger (1830-1831)
- (Charles) Léonce Berger (1834-1906), officier d'état major, filateur à Lauw (arrondissement de Thann), puis rentier à Paris, qui épouse le 26 février 1865 Julie André (1840-1919). Julie André-Berger est « la fameuse tante Berger » qui vient rendre visite à Marie et Hélène Berger dans le pensionnat de Conflans (lettre du 30 novembre 1873), et qui plus tard les reçoit dans la capitale. Il semble que ce couple a au moins une fille.
- Victor Edgar Berger (1838-1864) polytechnicien (X 1857).

Il est question dans les lettres d'une "Marthe" associée aux Berger (lettre du 31 juillet 1880). Il pourrait s'agir de Marthe Berger (née en 1864), fille de Georges Eugène Berger (1808-1874) et Louise Caroline Mathilde Pitois (1823-1882). Marthe Berger et Louis Berger ont pour ancêtres communs Georges Louis Berger (1730-1764) et son épouse Catherine Judith Casimier (1726-1797).




Pour citer cette page

« Berger, Louis (1829-1898), son épouse Joséphine André et leurs descendants », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Berger,_Louis_(1829-1898),_son_%C3%A9pouse_Jos%C3%A9phine_Andr%C3%A9_et_leurs_descendants&oldid=54724 (accédée le 20 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.