Mardi 19 août 1879

De Une correspondance familiale


Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa fille Marie Mertzdorff (Paris)

original de la lettre du 19 août 1879.jpg


Mardi 19 Août 79

Je te remercie ma chère Marie pour les quelques détails que me donne ta lettre de ce matin sur vos projets qui sont toujours les miens.
Je ne vois pas trop comment en partant le matin vers 8h vous soyez 12h après par Lyon à Genève. le meilleur train sera celui de 8.40 soir pour être à Genève à 10h du matin passant par Mâcon sans Lyon.
Je serai donc à Genève Jeudi soir 9h hôtel des Bergues[1] qui est près de la gare comme nous savons par expérience.
Là nous nous consulterons. Mais si vous allez de suite à Villeneuve pour de là passer par le col de Balme ou tête noire à Chamonix[2] je ne saurais vous suivre & je prendrais la diligence qui me conduira de Genève à Chamonix sans fatigue. Pour cette magnifique promenade vous avez les chevaux & vos jambes deux choses qui me manquent car il y a 9 lieues de Martigny à Chamonix la [montée me suffisent] et bien au-delà.

Enfin n'importe comment nous devons arriver au MontBlanc nous nous y trouverons ensemble & ferons un séjour de quelques jours pour que vous puissiez bien visiter tous les glaciers & toutes les beautés, j'en prendrai ma part des plus faciles.

Je ne vois pas pour moi d'empêchement à quitter Jeudi & s'il devait s'en présenter je vous le ferais savoir par télégramme. Du reste les quelques heures que je passerai seul à Genève se passeront en souvenir du jeune âge.

Le départ du père Bertsch[3] est une grande déception pour Mme Pavet[4], qui aura de la peine à se faire à l'idée de se trouver si loin de ses garçons[5].

Je ne saurai plus vous écrire avant notre réunion en Suisse, je passe par Olten, Berne, Fribourg, Lausanne, j'aurais préféré prendre la route du Jura, mais il me faudrait coucher à Lausanne. du reste je ne connais pas la route que je vais prendre.

tout à toi ma chérie ton père qui est bien heureux de l'idée qu'il va bientôt avoir le plaisir de vous embrasser.
ChsMff


Notes

  1. L’hôtel des Bergues est établi au bord du lac Léman depuis 1834.
  2. Charles écrit : Chamouny.
  3. Victor Bertsch quitte Chevilly pour la région de Dieppe.
  4. Louise Milne-Edwards, veuve de Daniel Pavet de Courteille.
  5. Les enfants Pavet de Courteille.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mardi 19 août 1879. Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa fille Marie Mertzdorff (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_19_ao%C3%BBt_1879&oldid=40766 (accédée le 7 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.