Mardi 10 septembre 1918

De Une correspondance familiale


Copie d’une lettre de Guy de Place (mobilisé) à E. Hochstetter (Lyon)

original de la lettre 1918-09-10 page 1.jpg original de la lettre 1918-09-10 page 2.jpg


Copie de la lettre de M. de Place à M. Hochstetter à Lyon
Reçu le 24.9.1918

10 Septembre 1918

G.P.

Mon adresse actuelle est secteur postal 186 etc.

J’ai bien reçu vos deux lettres du 4.

Vous aurez donc à faire le nécessaire pour la demande en référé : comme votre procuration ne va pas jusqu’aux actes judiciaires vous pourrez probablement servir seulement d’intermédiaire pour préparer les pièces pour par un avoué sans doute et lorsque tout sera prêt vous m’enverrez les pièces sous pli recommandé à signer.

Je ne m’attends pas à ce qu’on nous paie intégralement ce que nous avons demandé. D’ailleurs je n’insisterai pas, parce que je comprends parfaitement qu’éventuellement et dans le doute le président estime ne devoir nous donner par exemple que 90%. Bien entendu on demandera le tout.

Je pense que c’est à ce moment-là que la question du change va se poser. Vous connaissez ma manière de voir là-dessus et sur laquelle nous ne pouvons transiger. Pour nos factures le cours du change au 15 Juillet 1914 puisqu’elles étaient en moyenne échues à cette date.

D’autre part, si on ne nous paie pas intégralement, il est bien entendu, que le [manque] doit porter uniquement sur les factures de ports, façon, reliquat de comptes antérieurs à la cessation de nos relations avec nos clients. En comptabilité il faudra que les frais de Lyon, qu’ils soient pour le séquestre ou pour les clients soient considérés comme entièrement payés. Je pense que M. Miramont[1] ne fera pas d’obstacle à cette manière de voir.

Quant aux livres nous ne pouvons pas nous refuser à ce qu’ils soient vérifiés par telle personne que désignera le tribunal (vous pourriez proposer Helmer[2]) mais sans déplacement des livres je pense.

Au sujet de l’expertise qui a été faite sur ordre de la commission départementale et contre laquelle nous protestons veuillez me confirmer par retour que cette expertise a bien été faite par l’expert que M. Miramont avait eu d’abord. Veuillez me donner le nom de ce personnage et me rappeler pour quel motif M. Miramont a fait refaire l’expertise et quel a été le second expert.

Y a-t-il eu une grosse différence entre les deux experts ?

Signé G. de Place


Notes

  1. Joseph Jean Marie Miramond de Laroquette.
  2. Le notaire Ernest Helmer.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mardi 10 septembre 1918. Copie d’une lettre de Guy de Place (mobilisé) à E. Hochstetter (Lyon) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_10_septembre_1918&oldid=40657 (accédée le 8 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.