Lundi 6 septembre 1915

De Une correspondance familiale

Lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (Wimereux)


original de la lettre 1915-09-06 page 1.jpg original de la lettre 1915-09-06 pages 2-3.jpg


29, RUE DE SEVRES. VIE[1]

6 Septembre

Mon cher Louis,

Voilà du nouveau. Hélène[2] ayant appris que son mari est à Amiens est arrivée hier soir de Livet et part ce matin pour passer avec Guy le temps qu'il reste à Amiens ; ton papa[3] qui l'a vu hier pense que cela peut être jusqu'à Mercredi. En tout cas il est décidé que je pars Mercredi matin pour Brunehautpré et qu'elle montera dans mon train si elle n'a plus d'intérêt à rester à Amiens. Les enfants[4] restés à Livet arriveront Jeudi.

Ton papa, d'autre part, doit aller très probablement à Lyon Jeudi (partant, je pense Mercredi soir) et nous voudrions bien te revoir tous deux avant. Nous te demandons en conséquence d'avancer ton départ de 24h et de prendre le train de 11h40 demain Mardi, si toutefois tu reçois ma lettre à temps. Tu auras encore la ressource du train de 2h à Boulogne qu'il t'est facile de prendre puisque tu n'as qu'une valise.

Je regrette de raccourcir ton séjour à Wimereux et j'en demande pardon à Lucie[5], mais il est possible que tu sois forcé de retourner à Campagne à bref délai, si c'est là que tu passes le conseil de révision. Je tiens à amener Hélène à Brunehautpré sans qu'elle refasse le voyage d'Amiens à Paris car elle est en assez mauvais état de santé et je juge déjà ce voyage une petite imprudence.

Je me hâte de faire partir cette lettre dès ce matin.

Je vous embrasse tous deux[6] bien affectueusement ainsi que les petits[7]

EM


Notes

  1. Papier à en-tête.
  2. Hélène Duméril, épouse de Guy de Place.
  3. Damas Froissart.
  4. Anne-Marie, Henry et Jeanne de Place.
  5. Lucie Froissart, épouse d’Henri Degroote.
  6. Louis Froissart et sa sœur Lucie.
  7. Anne Marie, Suzanne, Georges et Geneviève Degroote.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Lundi 6 septembre 1915. Lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Paris) à son fils Louis Froissart (Wimereux) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_6_septembre_1915&oldid=56857 (accédée le 11 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.