Lundi 31 décembre 1917

De Une correspondance familiale

Lettre de E. Hochstetter (Fellering) à Guy de Place (mobilisé)

original de la lettre 1917-12-31.jpg


Confidentielle

Fellering le 31 Décembre 1917

Monsieur de Place
aux armées

Au cours d’un entretien que je viens d’avoir avec Me Louis Bockel, ce dernier m’a fait part qu’il venait de recevoir du bureau des renseignements commerciaux Eckel de Lyon (maison qui a son siège principal à Bâle) une demande de renseignements concernant la maison DJC[1].

A titre strictement confidentiel et en demandant d’en faire un usage très discret, il m’a donné connaissance de cette demande dont j’ai même pu prendre copie. La voici[2].
C’est un véritable interrogatoire.

Me L. Bockel me paraît assez embarrassé de répondre à toutes ces questions et voudra peut-être notre collaboration plus ou moins directe pour pouvoir le faire ?

Veuillez, je vous prie, nous donner votre manière de voir dans cette affaire, en nous indiquant dans quel sens il faudra répondre, le cas échéant, si on nous fera une demande officielle quelconque. En attendant, j’ai répondu à toutes questions d’une façon tout à fait évasive.

Avec mes meilleurs vœux pour 1918 veuillez agréer mes salutations les plus empressées.

E Hochstetter


Notes

  1. Maison Duméril, Jaeglé et Compagnie.
  2. Voir la copie de cette demande de renseignements dans les « papiers ».

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Lundi 31 décembre 1917. Lettre de E. Hochstetter (Fellering) à Guy de Place (mobilisé) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_31_d%C3%A9cembre_1917&oldid=40539 (accédée le 12 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.