Lundi 26 juin 1876 (C)

De Une correspondance familiale

Lettre de Cécile Milne-Edwards, épouse d'Ernest Charles Jean Baptiste Dumas (domaine de Brécourt à Sainte-Marie-du-Mont dans la Manche) à son père Henri Milne-Edwards (Paris)



Lundi 26 Juin

Cher père,

Je n’ai que de bonnes nouvelles à vous donner de Jean[1], il n’a plus eu depuis Samedi ni fièvre ni mal de tête, il s’est levé hier plusieurs heures & il ne lui reste que mauvaise mine & le manque d’appétit qu’il a toujours en pareil cas & qui va disparaître quand il pourra sortir, je crois même qu’aujourd’hui ce sera possible car il fait très beau & très sec.

Monsieur Mangon[2] me dit que je ferais beaucoup mieux de rester ici[3] qu’on irait chercher de l’eau de mer pour les bains de Jean etc. etc. mais je crois pourtant que lorsqu’il sera remis tout à fait je ferai mieux d’aller à Arromanches, c’est vrai qu’il ne pleut pas ici & que depuis que nous y sommes il y a de la poussière comme dans le Midi, je ne sais trop que répondre, on est si parfaitement aimable que je ne veux pas être désobligeante & je te demande ton avis que tu voudras bien me faire transmettre par Aglaé[4] ou par Louise[5] si tu n’avais pas le temps d’écrire.

J’ai interrompu ma lettre pour lever Jean qui est dans le jardin bien au soleil, tout enchanté de se retrouver sur pieds, et je me réjouis beaucoup de n’avoir pas été directement au bain de mer, car j’aurais été pour lui dans de bien moins bonnes conditions. Je voudrais bien savoir le temps qu’il y fait, mais tout en étant très près c’est assez difficile.

Jean a été gâté par Émilie[6] aussi il s’attendait à avoir ce matin ce qu’il appelle sa lettre du Dimanche mais le facteur n’a rien apporté pour personne & il te prie de faire à la coupable des reproches de sa part.

Adieu cher père, je t’embrasse tendrement ainsi que toute la maisonnée.

C. Dumas


Notes

  1. Jean Dumas, son fils.
  2. Hervé Mangon, son beau-frère.
  3. Dans la propriété d'Hervé Mangon, au domaine de Brécourt à Sainte-Marie-du-Mont (Manche).
  4. Aglaé Desnoyers, épouse d'Alphonse Milne-Edwards, sa belle-sœur.
  5. Louise Milne-Edwards, veuve de Daniel Pavet de Courteille, sa sœur.
  6. Émilie Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Lundi 26 juin 1876 (C). Lettre de Cécile Milne-Edwards, épouse d'Ernest Charles Jean Baptiste Dumas (domaine de Brécourt à Sainte-Marie-du-Mont dans la Manche) à son père Henri Milne-Edwards (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_26_juin_1876_(C)&oldid=51149 (accédée le 13 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.