Lundi 22 mars 1915

De Une correspondance familiale

Lettre de Guy de Place (Besançon) à M. Meng (Fellering)

original de la lettre 1915-03-22 page 1.jpg original de la lettre 1915-03-22 page 2.jpg


Reçu le 25 Mars
Répondu le 27 Mars

Besançon[1]

Le 22 Mars 1915

Mon cher Monsieur Meng

Contrairement à ma dernière lettre, mon départ[2] a malheureusement été décommandé au dernier moment et provisoirement je reste ici. Veuillez en informer vous-même M. Jacques Gros et priez ZW[3] d’aller de suite en informer M. Parmentier. En outre dans ces conditions c’est ici à Besançon qu’il faut m’expédier Auguste Gribling et Mura s’il en est temps encore. S’ils ne sont pas encore partis pour Paris dirigez-les donc sur Besançon. Dites à Auguste que parmi les petits souvenirs que je voudrais sauver il y a mon rond de serviette en ivoire cerclé d’argent.

à la hâte

cordialement à vous

G de Place

Je vous envoie ces lignes en double pour avoir plus de chances qu’elles vous parviennent.


Notes

  1. Lettre sur papier deuil.
  2. Départ pour le front.
  3. Charles Zwingelstein.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Lundi 22 mars 1915. Lettre de Guy de Place (Besançon) à M. Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_22_mars_1915&oldid=40404 (accédée le 13 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.