Lundi 11 mai 1863

De Une correspondance familiale

Lettre de Charles Mertzdorff (Paris) à sa fille Marie Mertzdorff (Vieux-Thann)

Original de la lettre 1863-05-11.jpg


Ma chère petite Mimi voilà bien des jours que je veux t’écrire[1] pour te dire que je pense toujours à toi ; Il y a si longtemps que je ne t’ai plus embrassée qu’il faut que je t’écrive.

Comme tu es la petite Maman de ta sœur Emilie[2] ; tu lui diras que bientôt je serai de nouveau avec vous que je jouerai avec vous & en attendant embrasse-la bien pour ton petit papa, il te rendra lorsqu’il sera avec vous tous les baisers que tu lui auras donnés. Sois toujours très sage avec bonne-maman[3] & Cécile[4] pour que la petite Emilie soit contente de toi qui es la petite Maman, fais toujours bien des petites prières & pense toujours à ta chère petite mère[5] qui était toujours si bonne pour toi & nous tous.

Je sais que tu as été à Morschwiller ce qui m’a fait bien plaisir.

Aussi lorsque je serai avec vous nous y retournerons tous ensemble.

Je vois ici à Paris beaucoup de petites filles, qui toutes, sont très sages ; aussi les aime-t-on beaucoup.

Compte bien ; tu te coucheras encore 4 fois & je viendrai t’embrasser & resterai avec toi. Que je me réjouis de jouer avec toi & la petite sœur. Je suis sûr que je vous trouverai grandies. Embrasse bonne-Maman bon-papa[6] Oncle Georges[7] & Georges[8] ainsi que Cécile pour moi. Comme je t’embrasse ton papa

Charles

Tu voudras bien remettre la petite lettre à bonne-Maman.


Notes

  1. Cette lettre non datée est probablement écrite lors du voyage en mai plutôt qu’en décembre (Eugénie Desnoyers, « petite marraine », serait alors citée) ; cette lettre daterait du 11 mai, soit 4 nuits avant le retour de Charles Mertzdorff en Alsace, le samedi 19 mai 1863.
  2. Caroline Duméril, épouse de Charles Mertzdorff et mère des petites Marie et Emilie, est décédée en 1862.
  3. Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril et mère de Caroline, plutôt que l’autre grand-mère, Marie Anne Heuchel, veuve de Pierre Mertzdorff.
  4. Cécile, bonne des petites Mertzdorff.
  5. Caroline Duméril, épouse de Charles Mertzdorff, décédée.
  6. Louis Daniel Constant Duméril.
  7. Georges Heuchel, oncle de Charles Mertzdorff.
  8. Georges Léon Heuchel, fils de Georges.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Lundi 11 mai 1863. Lettre de Charles Mertzdorff (Paris) à sa fille Marie Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_11_mai_1863&oldid=40225 (accédée le 8 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.