Jeudi 26 janvier 1911

De Une correspondance familiale



Lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Brunehautpré), à son fils Louis Froissart (Douai)


Fs-1911-01-26-Em Froissart-pages1-4.jpg Fs-sd-1911-01-26-Em Froissart-pages2-3.jpg


Brunehautpré, 26 Janvier

Mon cher petit Louis,

Je pense qu’il n’y a plus d’indiscrétion maintenant à parler de ta prochaine nomination à l’Académie[1] et je profite de ce que tout le Paris intellectuel applaudit en ce moment au discours de réception de Monseigneur Duchesne[2] et qu’il n’est bruit que de l’élection de M. Branly[3] contre Mme Curie pour joindre mes applaudissements à tous ceux qui emplissent les airs et pour te les adresser. Mère de 4 académiciens[4], c’est un honneur peu commun et je t’avoue qu’il me monte à la tête une certaine griserie d’orgueilleux contentement quand je me donne ce titre. Car il est bien entendu, n’est-ce pas, que mes 4 académiciens sont des hommes remarquables ? personne ne peut le mettre en doute, pas même toi malgré tout ton scepticisme.

J’ai aussi des félicitations à t’adresser (et non des moins sincères) pour les bonnes places que tu viens d’avoir en devoir français et narration allemande dont l’Écho Douaisien nous a fait part.

Je te réitérerai tous ces compliments de vive voix Samedi car je compte bien partir demain soir. N’aurai-je pas le plaisir d’assister Dimanche à la séance solennelle de l’Académie ?

Je suis rentrée hier soir avec Jacques.

Je t’embrasse tendrement ainsi que et ton papa[5] toujours très enrhumé en fait autant.

Émilie


Notes

  1. Académie non identifiée.
  2. Louis Duchesne (1843-1922) prononce son discours de réception à l’Académie française lors de la séance du jeudi 26 janvier 1911.
  3. Le 23 janvier 1911, Édouard Branly est élu à l’Académie des sciences, au second tour, avec 30 voix contre 28 pour Marie Curie.
  4. Émilie Mertzdorff-Froissart a quatre fils : Jacques, Michel, Pierre et Louis Froissart.
  5. Damas Froissart.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Jeudi 26 janvier 1911. Lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Brunehautpré), à son fils Louis Froissart (Douai) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_26_janvier_1911&oldid=55799 (accédée le 11 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.