Gratiolet, Pierre Louis (1815-1865)

De Une correspondance familiale


Pierre Louis Gratiolet est un ami d’Auguste Duméril.

Gratiolet, fils d’un médecin de Sainte-Foy-la-Grande, fait ses études à Bordeaux, puis à Paris (collège Stanislas) et à la faculté de médecine. Il suit aussi les cours du Muséum d’histoire naturelle. Il devient préparateur au Muséum, puis il enseigne l'anatomie comparée en tant que suppléant de Blainville et occupe le poste d'aide-naturaliste. Il est nommé professeur de zoologie à la faculté de sciences de l'université de Paris, à la suite du décès d'Isidore Geoffroy Saint-Hilaire (1805-1861). Il est membre-fondateur de la Société d'anthropologie. A Paris, il rencontre souvent son compatriote Paul Broca (1824-1880) et, comme lui, s’intéresse au cerveau dont il étudie la structure. Mais Gratiolet, spécialiste d'anatomie cérébrale, de zoologie et de psychologie, s'oppose à Broca en refusant tout lien entre l'intelligence et la taille du cerveau.
Il publie en particulier un Mémoire sur les plis cérébraux de l'homme et des primates (1834) ; l’Anatomie comparée du système nerveux considéré dans ses rapports avec l'intelligence (avec François Leuret et Ulysse Trélat (1839-1857) ; des Observations sur le poids et la forme du cerveau, lues à la Société d'anthropologie dans la séance du 18 avril 1861 ; De la physionomie et des mouvements d'expression (1865) ; des Recherches sur l'anatomie de l'hippopotame (publiées par les soins du Dr Edmond Alix, 1867).



Pour citer cette page

« Gratiolet, Pierre Louis (1815-1865) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Gratiolet,_Pierre_Louis_(1815-1865)&oldid=55854 (accédée le 3 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.