Fayolle, Marie Émile (1852-1928) et ses proches

De Une correspondance familiale

Le général Fayolle, comme Foch et Estienne, est un des « camarades de l’artillerie » de Damas Froissart (lettre du 26 août 1918).

Marie Émile Fayolle, né au Puy-en-Velay de Jean Pierre Auguste Fayolle et de Marie Rosine Badiou est élève de l’École polytechnique (X 1873), juste après Damas Froissart (X 1872). Il exerce divers commandements, puis enseigne la tactique appliquée d'artillerie à l'École supérieure de guerre en 1897. En 1914, retraité, il reprend du service et commande diverses division puis la 1ère Armée au cours de l'année 1916. Le 1er mai 1917, le général Fayolle prend le commandement du groupe d'armées du Centre. En novembre 1917, il est Commandant supérieur des troupes françaises en Italie. Après l'armistice, il entre en 1920 au Conseil supérieur de la Guerre. Inspecteur général à l'Aéronautique, il est Maréchal de France en 1921.
Le général Fayolle et son épouse Marie Louise Collangettes ont deux enfants : Jeanne Fayolle (1883-1977), et (Marie Martin) Pierre Fayolle (1886-1949), qui épouse en 1913 Suzanne Tézenas de Montcel (1891-1982).

Le fils du général Fayolle, Pierre Fayolle, est polytechnicien (X 1907), ainsi que son gendre Paul Arthur Marie Chaudessolle (1889-1966 ; X 1910).



Pour citer cette page

« Fayolle, Marie Émile (1852-1928) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Fayolle,_Marie_%C3%89mile_(1852-1928)_et_ses_proches&oldid=53662 (accédée le 6 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.