Dimanche 27 août 1916

De Une correspondance familiale

Carte-lettre d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Saint Cloud) à son fils Louis Froissart (Camp de La Braconne)



27 Août

Mon cher Louis, je reçois ta carte qui a passé par Brunehautpré. Je me suis donc bien mal expliquée, car j’ai cru t’écrire que je partais Mardi pour Paris. Je t’ai dit[1], je crois, que Pierre[2] nous a fait la surprise d’arriver Mercredi, ton papa[3] est venu le rejoindre Jeudi soir, tandis que Jacques[4] était parti Jeudi matin. Pierre nous a quittés aujourd’hui. Il part Mardi avec la 10e Armée et du 95 !... Jacques est à Amiens depuis Vendredi sans savoir pour combien de temps. Ton papa repart après-demain pour Brunehautpré et fera très prochainement une visite à Lucie[5] qui continue à être très fatiguée. Quant à moi c’est Saint Cloud qui devient mon quartier général. Écris-moi donc 9 rue Pigache[6]. Merci de ta carte, tous mes compliments pour ton voyage à Bordeaux, c’est une excellente idée. Nous t’embrassons tendrement,

Emy


Notes

  1. Voir la lettre du 25 août.
  2. Pierre Froissart, frère de Louis.
  3. Damas Froissart.
  4. Jacques Froissart, frère de Louis.
  5. Lucie Froissart, épouse d’Henri Degroote, est à Wimereux.
  6. Rue Pigache à Saint Cloud, domicile de Jacques Froissart.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Dimanche 27 août 1916. Carte-lettre d’Emilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Saint Cloud) à son fils Louis Froissart (Camp de La Braconne) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_27_ao%C3%BBt_1916&oldid=55185 (accédée le 13 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.