Barth, Jean Baptiste Philippe (1806-1877) et ses descendants

De Une correspondance familiale

Le docteur Barth est appelé en consultation par le docteur Lecointe auprès d’Auguste Duméril en août 1870. Il fait partie avec son épouse des relations des Milne-Edwards.

Jean Baptiste Philippe Barth, médecin des hôpitaux, clinicien, est né à Sarreguemines (Moselle) et mort à Paris ; il exerce ses compétences notamment en anatomie pathologique. Il enrichit le Musée Dupuytren de nombreuses préparations anatomiques. Il publie plusieurs ouvrages, dont un Traité pratique d'auscultation... suivi d'un précis de percussion, qui connaît de nombreuses éditions (1844, 1850, et, avec les compléments de Henry Roger, 1854, 1860, 1865, 1870) et des études sur les épidémies de choléra-morbus des années 1849, 1854 et 1865. Membre de l'Académie de médecine en 1854, il en devient le président en 1872.

Jean Baptiste Philippe Barth et son épouse Louise Charlotte Meynier (vers 1823-1891) ont trois enfants, dont Jules Ernest Henri Barth (né en 1853), médecin : probablement le médecin de la famille Froissart à Paris. Jules Ernest Henri Barth épouse en 1885 Henriette Voisin (1862-1953), fille d’un médecin aliéniste, Auguste Voisin (1829-1898). Jules Ernest Henri Barth et Henriette Voisin ont au moins un fils, René Barth (1890-1973), directeur à la S.N.C.F.



Pour citer cette page

« Barth, Jean Baptiste Philippe (1806-1877) et ses descendants », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Barth,_Jean_Baptiste_Philippe_(1806-1877)_et_ses_descendants&oldid=53530 (accédée le 12 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.