Vendredi 3 mai 1878

De Une correspondance familiale

Lettre de Cécile Milne-Edwards, épouse d'Ernest Charles Jean Baptiste Dumas, à « Marie » (non identifiée, une proche de la famille Tournemine ?)


Fs1878-05-03 vendredi Cécile Milne-Edwards-Dumas.jpg


Vendredi 3 Mai[1]

Ma chère petite Marie[2].

Je voulais vous envoyer un petit souvenir fait exprès pour vous, & j’avais peint un bénitier à votre intention, mais j’ai mal réussi, je l’ai brisé, de sorte que si malgré tout cela, je charge tante Aglaé de vous le porter, c’est uniquement pour que vous sachiez que je ne vous ai pas oubliée, mais dès que j’en aurai fait un autre & je vais m’en occuper de suite je [   ] avec celui que je vous envoie aujourd’hui. Je suis sûre que vous êtes bien heureuse en ce moment ma chère petite enfant que Dieu vous garde & vous conduise à travers la vie aussi doucement que possible. Les pensées de ceux qui vous aiment sont avec vous en ce moment & je vous embrasse bien tendrement.

Cécile Dumas

Je n’oublie ni ma petite belle-fille[3] ni vos chers parents & je vous prierai d’embrasser l’une & et de dire aux autres mille choses affectueuses.


Notes

  1. L'année est à situer après le mariage du beau-fils de Cécile Dumas en 1877 et avant la mort de « tante Aglaé » (Aglaé Desnoyers, épouse d'Alphonse Milne-Edwards) en 1887.
  2. Hypothèse : la destinataire pourrait être une proche de la famille de Tournemine (nous n'avons pas trouvé trace d'une sœur de Louise de Tournemine).
  3. Louise de Tournemine, mariée en 1877 avec Jean Baptiste Noël Dumas.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Vendredi 3 mai 1878. Lettre de Cécile Milne-Edwards, épouse d'Ernest Charles Jean Baptiste Dumas, à « Marie » (non identifiée, une proche de la famille Tournemine ?) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_3_mai_1878&oldid=51398 (accédée le 15 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.