Samedi 14 août 1909

De Une correspondance familiale



Carte d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Cauterets), à son fils Louis Froissart (Coblence en Allemagne)


Fs1909-08-14 Emilie.jpg


Samedi 14 Août

Mon cher petit Louis,

C’est moi qui te remercie de la part Michel[1] pour ta bonne lettre arrivée hier soir, car il est parti dès ce matin dans la montagne.

J’espère qu’un poignet plus solide que le tien a pu ouvrir ta malle, la malle aux aventures, et que tu n’a pas la même chemise depuis ton départ !...

J’ai été hier à Tarbes chercher Madeleine[2]. Suzanne[3] a reçu ta carte pendant le déjeuner et s’est trouvée près punie, car c’est bien vrai que ni la carte ni l’écriture ne sont bien belles. Mme Compadre et ses deux filles[4] arrivent ce soir jusqu’à Mardi ou Mercredi. Nous profiterons du beau temps pour faire quelques promenades.

Décidément je reste à l’hôtel de France, adresses-y de nouveau tes lettres, mais celles que tu aurais pu adresser chez Laborde m’arriveront aussi bien.

Je t’embrasse tendrement

Emy


Notes

  1. Michel Froissart, frère de Louis.
  2. Madeleine Froissart.
  3. Suzanne Compadre, 19 ans.
  4. Marguerite Marie Peltier, épouse d’Abel Compadre, et Suzanne et Yvonne Compadre.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Samedi 14 août 1909. Carte d’Émilie Mertzdorff, épouse de Damas Froissart (Cauterets), à son fils Louis Froissart (Coblence en Allemagne) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Samedi_14_ao%C3%BBt_1909&oldid=55271 (accédée le 7 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.