Sacc, Frédéric (1819-1890) et son épouse

De Une correspondance familiale
(Redirigé depuis Sacc, Frédéric (1819-1890))

André Marie Constant Duméril a l’occasion de visiter l’ensemble industriel de Wesserling sous la conduite de Frédéric Sacc en 1858.

Frédéric Sacc enseigne la chimie à l’Académie de Neufchâtel ; il utilise pour ses cours l’ouvrage de Friedrich Wöhler (1800-1882) Éléments de chimie inorganique et organique dont il préface plus tard, en 1858, la traduction française par Louis Grandeau (1834-1911). À la suite de la révolution de 1848, Frédéric Sacc s’installe en France. Il est parmi les membres fondateurs de Société impériale d’acclimatation de Paris. À Wesserling il mène des recherches en chimie appliquée. Frédéric Sacc publie divers ouvrages de chimie (chimie agricole en 1848 et 1855, organique en 1871, des animaux, des végétaux, du sol en 1873) ; sur des colorants végétaux (l’aloès en 1855, la garance en 1861 – ouvrage qu’il dédicace à Dumas) ; sur l’acclimatation des animaux.

Il épouse Salomé Charlotte Bischoff (1823-1905), fille de Jean Jacques Bischoff et Caroline Françoise Aimée Kestner. Ils ont quatre enfants : Caroline Louise (1843-1890) ; Anna (1848-1905) ; Louise (née en 1849) ; Frédéric (né en 1853).



Pour citer cette page

« Sacc, Frédéric (1819-1890) et son épouse », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Sacc,_Fr%C3%A9d%C3%A9ric_(1819-1890)_et_son_%C3%A9pouse&oldid=42267 (accédée le 7 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.