Riquier, Olympe (1826-1910)

De Une correspondance familiale


Émilie Mertzdorff-Froissart assiste à Hesdin (Pas-de-Calais) à l'enterrement d'Olympe Riquier, ancienne employée de sa belle-mère, Aurélie Parenty-Froissart (lettre du 9 décembre 1910).

Olympe Riquier, née à Dommartin, commune de Tortefontaine, le 3 janvier 1826 est la fille de Jean Baptiste Riquier et de Caroline Delphine Dufossé.

Au recensement de 1891 à Campagne-lès-Hesdin, elle est notée comme « femme de confiance et servante » d'Aurélie Parenty, veuve de Joseph Damas Froissart.

Lorsque Aurélie Parenty-Froissart meurt en 1904, Olympe Riquier se retire chez les religieuses franciscaines d'Hesdin. C'est là qu'elle décède, le 4 décembre 1910. L'acte de décès déclare « Genneviève Aulinpe » Riquier sans profession. Les témoins sont Alfred Gambier, né vers 1859, piqueur, et Albert Prosper, né vers 1883, employé de maison.



Pour citer cette page

« Riquier, Olympe (1826-1910) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Riquier,_Olympe_(1826-1910)&oldid=55986 (accédée le 17 juin 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.