Reibell, Auguste (1836-1914) et son épouse

De Une correspondance familiale


La sociabilité de garnison amène les Froissart à fréquenter à Douai le général Reibell et son épouse « la bonne Mme Reibell » (lettre du 17 février 1901).

Auguste Reibell est né en 1836 à Sélestat (Bas-Rhin), fils de Jean-Baptiste Reibell (1798-1882), vérificateur de l'Enregistrement à Sélestat et d'Aurore Dequevauvillers (1816-1888). Auguste Reibell, polytechnicien (X 1856) est officier d'artillerie. Il opte pour la nationalité française en 1871. Il est colonel (Vincennes, 1892), général de brigade, commandant l'artillerie du 1er corps d'armée.

Auguste Reibell épouse à Strasbourg en 1865 Mélanie Marie Céleste Joséphine Reibell (vers 1845-1921), fille d'Émile Reibell et Sidonie Hallot. Ils ont deux fils :

- Émile Reibell (1866-1950), général, marié en 1894 à Blida, en Algérie, avec Juliette Marie Émilie Varloud (1875-1950) ; ils ont quatre enfants

- Eugène Jean Baptiste Auguste Reibell (né en 1867), trésorier payeur général du Bas-Rhin, marié en 1895 à Paris avec Marthe Dugué Mac Carthy (1871-1957).



Pour citer cette page

« Reibell, Auguste (1836-1914) et son épouse », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Reibell,_Auguste_(1836-1914)_et_son_%C3%A9pouse&oldid=54647 (accédée le 23 février 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.