Printemps 1870 (bis)

De Une correspondance familiale

Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa sœur Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris)


Fs1870-06-yy pages1-4.jpg Fs1870-06-yy pages2-3.jpg




Ma chère petite Gla,

Je suis contente d'avoir deux jours de suite lettres de toi, c'est toujours un doux plaisir que de lire ton écriture, et en somme les nouvelles sont bonnes. Charles[1] approuve tout à fait votre pensée d'aller à la mer du côté de St Malo, La Bretagne lui sourit beaucoup, il ne connaît pas du tout ce côté de la France et serait enchanté de faire connaissance avec lui.

Par Alfred[2] tu sais que la révision[3] le retient jusqu'au < > il n'y aurait donc que < > jours pour Paris et Launay ne vaudrait-il pas mieux que j'aille vous trouver avec les enfants[4] 8 jours plus tôt, s'il entre dans les projets de maman[5], pour que Charles vienne nous retrouver à Launay et que le temps < > il pourra disposer soit pour Launay et la mer avec Alphonse[6]. Charles sera obligé de rentrer pour les élections municipales ; et quand auront-elles lieu ? en Juillet ?

Ainsi tu peux donner la commission pour la Bretagne.

Fais faire ma robe chez Mme Bourrelier. Je le préfère. Tu sais, nous n'aimons pas les choses < > de genre.

Le petit pardessus que tu m'as envoyé est très joli mais pour te renseigner, il me semble un peu court du dos. Est-ce la mode ?

Écris-moi ce que vous pensez. Si papa[7] a un peu de liberté, ce qu'il compte faire pour Launay ?

Je vous embrasse comme je vous aime. Alfred a-t-il consulté pour son poignet ? fais-lui nos amitiés ainsi qu'à tous les autres que tu sais

Eugénie M

Pour le moment il me semble que tu as assez, si au retour de la mer <    > maman me trouvait trop noire avec ma robe de grenadine[8] en demi-deuil ? <  >


Notes

  1. Charles Mertzdorff.
  2. Alfred Desnoyers.
  3. Charles Mertzdorff, maire de Vieux-Thann, doit assister au conseil de révision.
  4. Marie et Émilie Mertzdorff.
  5. Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers.
  6. Alphonse Milne-Edwards.
  7. Jules Desnoyers.
  8. Grenadine, étoffe de soie légère.

Adresse

Remplacer par les annexes

Notice bibliographique

Remplacer par la notice bibliographique.

Pour citer cette page

« Printemps 1870 (bis). Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa sœur Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Printemps_1870_(bis)&oldid=60933 (accédée le 30 mai 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.