Mertrud, Jean Claude (1728-1802)

De Une correspondance familiale

Dans son Eloge d’André Marie Constant Duméril, Pierre Flourens évoque les relations de Georges Cuvier avec Mertrud.

Démonstrateur d’anatomie et de chirurgie au Jardin du Roi, Jean Claude Mertrud devient le premier titulaire de la chaire d’anatomie des animaux du Muséum en 1793. Il travaille avec Daubenton sur l’anatomie de la plupart des quadrupèdes décrits dans la grande Histoire naturelle. Il est l’inventeur de procédés ingénieux pour les préparations anatomiques. Buffon le cite dans son oeuvre.

Avec Félix Vicq d’Azyr, Mertrud dissèque et naturalise le fameux rhinocéros de Louis XV, qui, après avoir été exposé pendant 22 ans, est tué d’un coup de sabre en 1792 au cours de son transport depuis la Ménagerie Royale de Versailles. C’est la première opération de taxidermie moderne sur un animal de cette taille. Ce rhinocéros est exposé dans la grande galerie du Muséum national d’histoire naturelle.

En 1795, Cuvier est nommé suppléant de Mertrud et lui succède, à sa mort en 1802, comme professeur d’anatomie comparée.



Pour citer cette page

« Mertrud, Jean Claude (1728-1802) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mertrud,_Jean_Claude_(1728-1802)&oldid=42101 (accédée le 15 juillet 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.