Mertian, Henry (1811-1864) et ses proches

De Une correspondance familiale

Familles Mertian et Roussel

Dans les années 1859-1860, Caroline Duméril-Mertzdorff et sa mère échangent au sujet d’une sage-femme et d’une bonne qui serait recommandées par « Mme Mertian » (voir en particulier les lettres du 11 mars 1859 et du 26 août 1859). « Mme Mertian » est probablement Caroline Désirée Roussel, épouse d’Henry Mertian.

Henry (ou Henri) Mertian(1811-1864) est un notaire parisien. Il est l’un des 4 enfants d’Érasme Bernard Mertian (1775-1828), maître de forges, fondateur de la Société des forges et fonderies de Montataire.

En 1844 Henry Mertian épouse à Paris Caroline Désirée Roussel (1820-1883), fille de Pierre Bonaventure Roussel († 1851) et de Jacqueline Agathe Désirée Lehoult († 1853).

Le couple Mertian-Roussel a quatre enfants :

  1. Georges Mertian (1845-1924), capitaine d'artillerie. Il épouse en 1878 Aline Eugénie Séraphine Monnier (1853-1930)
  2. Désirée Marguerite Mertian née et décédée en 1846
  3. Paul Mertian (né en 1853)
  4. Maurice Mertian (1856-1918). Il épouse en 1881 Marie Sophie Lucie Ruinart de Brimont (1859-1939).



Pour citer cette page

« Mertian, Henry (1811-1864) et ses proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mertian,_Henry_(1811-1864)_et_ses_proches&oldid=60482 (accédée le 17 avril 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.