Mercredi 9 octobre 1918 (A)

De Une correspondance familiale

Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering)

original de la lettre 1918-10-09A page 1.jpg original de la lettre 1918-10-09A page 2.jpg original de la lettre 1918-10-09A page 3.jpg original de la lettre 1918-10-09A page 4.jpg


Reçu le 14.10.1918
Répondu le 15 Oktober 1918
17 Oktober 1918

le 9 octobre
Etat Major de l’artillerie
secteur postal 12

Mon cher Monsieur Meng,

Votre lettre du 1er octobre ne m’est parvenue que le 8 (hier), en même temps qu’une lettre de M. Hochstetter du 30 septembre.

Je pense que vous avez fait le nécessaire pour la demande de Mme de Place[1] et que cela ira vite : en ce qui me regarde, j’ai mon autorisation. Sans savoir si je viendrai maintenant ou dans 3 semaines je voudrais avoir tout en mains pour être en mesure de faire ce voyage aussitôt que l’occasion s’en présentera. Vous enverrez donc les papiers à Mmede Place directement aussitôt reçus.

Je n’ai pas pensé à vous demander si l’autorisation permettra à Mme de Place d’aller en automobile de Lure à Thann[2], veuillez faire le nécessaire de ce côté. Je pense bien que je trouverai en effet une âme charitable, soit M. Gros[3], soit M. Scheurer[4] pour nous prêter une auto pour faire ce trajet, sans quoi il serait vraiment impossible.

Si M. Meyer n’est pas encore parti, veuillez le prier, en passant à Paris d’aller voir Mme de Place, et aussi Mme de Nazelle[5] qui aurait peut-être à lui parler, cette dernière 12 rue Cassette.

Vous avez bien fait pour les 50 F de Wilb.

Pour les réquisitions je pense que M. Gasquet réunira aussi la Commission spéciale pour le groupe électrique et le tour. Il faut tout de même qu’on nous règle la situation.

Vous pourrez écrire au séquestre en l’informant que nous serions heureux de pouvoir voir régler au plus vite le versement des 500 000 F. Notre intention, en attendant l’emploi de cette somme étant de souscrire pour sa valeur à l’emprunt[6] qui va s’ouvrir.

M. H. doit être chez vous : Je souhaiterais de l’y rencontrer, mais ma visite éventuelle ne doit pas déranger ses projets, après tout, pour les statuts, ce n’est pas moi qui m’y me suis opposé à les lui communiquer.

Envoyez m’en un exemplaire rectifié et préparez-moi l’attestation qu’il demande.

Cordialement à vous,

GP

Prière répondre directement à Mme de Place pour l’autorisation de circuler en auto et m’écrire à moi par retour du courrier quand vous pensez que l’autorisation d’entrer en alsace sera accordée.


Notes

  1. Hélène Duméril, épouse de Guy de Place.
  2. Lure, à l’Ouest de Belfort, est à environ 80 km de Thann.
  3. Probablement Jacques Gros (1862-1953).
  4. Probablement Jules Scheurer.
  5. Jeanne de Fréville, épouse de René du Cauzé de Nazelle.
  6. Emprunt de la Défense nationale lancé en octobre 1918.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 9 octobre 1918 (A). Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_9_octobre_1918_(A)&oldid=35267 (accédée le 18 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.