Mercredi 31 décembre 1806

De Une correspondance familiale

Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à sa mère Rosalie Duval (Amiens)

Original de la lettre 1806-12-31-page1.jpg Original de la lettre 1806-12-31-pages2-3.jpg


N°177

Ma chère mère

je viens de recevoir une lettre d’Auguste[1] datée de Naples le 8 de ce mois par laquelle il me mande qu’il se met en route pour Paris où il espère être le 15 de janvier. il paraît qu’il a eu beaucoup de désagréments. sur 20 000ll qu’on lui devait il n’a pu réaliser que 7 à 8 mille dont il m’envoie cinq qu’il a remis à la poste. on lui doit encore a peu près 14 000ll qu’il a été condamné a ne toucher qu’en cédules[2] qui quoique non encore en émission perdent déjà 50 pour %. cet objet ne pouvant être terminé que dans quatre ou cinq mois il a laissé à quelqu’un une procuration générale. il espère que le Ministre[3] lui donnera une autre place : voulant profiter encore de la poste d’aujourd’hui je vous dirai seulement que nous nous portons très bien et que nous vous souhaitons ainsi qu’à toute la famille une bonne santé.

Votre fils

C. Duméril.

Le 31 Xbre 1806


Notes

  1. Auguste (l’aîné), frère d’AMC Duméril.
  2. Cédule : promesse de payer sous seing privé (Littré).
  3. Probablement le ministre de la Guerre Louis Alexandre Berthier.

Notice bibliographique

D’après l’original (il existe également une copie dans le livre des Lettres de Monsieur Constant Duméril, 2ème volume, p.165)

Annexe

A Madame

Madame Duméril

Petite rue Saint Rémy

A Amiens

Pour citer cette page

« Mercredi 31 décembre 1806. Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à sa mère Rosalie Duval (Amiens) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_31_d%C3%A9cembre_1806&oldid=35184 (accédée le 16 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.